Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

> >

Le Togo sur les rails de la démocratie locale

Facebook
Twitter
WhatsApp

À l'école des principes cardinaux de la décentralisation« La décentralisation s’enracine comme le modèle de l’administration le plus apte et le plus efficace pour lutter contre la pauvreté, parce qu’elle permet aux populations de choisir démocratiquement leurs élites dirigeantes et qu’elle s’appuie sur le potentiel local », tels sont les propos du Premier ministre Komi Selom Klassou lors du lancement officiel des travaux de la 1ère réunion du Conseil national de suivi de la décentralisation, (Cnsd), ce mardi 30 mai à Lomé.

Les membres dudit conseil ont donc pour mission de fixer les orientations pour la mise en œuvre de la décentralisation et veiller à leur cohérence avec les autres politiques sectorielles, de proposer des mesures adéquates pour l’amélioration de la mise en œuvre du processus, la définition des mécanismes de coordination des appuis des partenaires techniques et financiers en matière de décentralisation, et l’évaluation de la mise en œuvre du processus de la décentralisation au Togo.

Pour accomplir ces missions, il est important que les membres, dans un souci d’intérêt national puissent « bannir les relents de la méfiance lancinante et surmonter, dans un esprit patriotique, la sphère d’influence des pesanteurs héritées, mais aussi politiques » a souligné le chef du Gouvernement.

Pour rappel, le décret portant création, organisation et fonctionnement du Conseil national de suivi de la décentralisation a été signé le 19 janvier 2017 par le président de la République togolaise.