Depuis le lundi 15 avril a débuté dans les locaux de l’École africaine des métiers de l’architecture et de l’urbanisme (EAMAU) un stage de formation sur les techniques de construction en brique de terre. Cette initiative du Programme de Développement des Infrastructures Économique et Marchandes (PDIEM) vise à former de 30 architectes, ingénieurs et techniciens supérieurs béninois.

Plusieurs réalisations font appel à la brique en terre compactée. C’est le cas de la médiathèque Agora Senghor, de la clôture de l’institut français et de la résidence de l’ambassade de France, des réalisations de l’architecte Kossi Messeko.

« Le Togo a beaucoup une avance sur le Bénin en ce qui concerne l’architecture de terre. Il y a un mois, je suis venu à Lomé, j’ai vu de très jolies constructions en matériaux locaux », explique Rem Neefjes, chef du Programme de développement des infrastructures économiques et marchandes (PDIEM) pour le Bénin. « C’est ce qui explique le choix de l’EAMAU, pour accueillir cette formation » souligne-t-il.

Rappelons que la vocation du PDIEM, financé par la Coopération suisse, consiste à valoriser les matériaux locaux. Débuté le 15 avril, ce stage de formation prendra fin le 25 avril 2019.