Le Togo veut mieux conserver ses instruments de musique traditionnels. Les acteurs impliqués dans la culture togolaise sont en conclave ce jeudi 11 juillet 2019 pour sensibiliser les populations.



Lire aussi : Le concours ‘RFI Challenge App Afrique’ officiellement lancé

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du projet d’inventaire, de sauvegarde et de valorisation des savoir-faire, de la facture et de la pratique instruments de musique traditionnels du Togo.

Initié par la commission nationale du Patrimoine culturelle, la rencontre vise à identifier, à former et à documenter afin de transmettre les instruments aux générations futures.

Lire aussi : Togo : la Maison des esclaves bientôt réhabilitée

La suprématie de la musique moderne, y compris lors des cérémonies de réjouissances dans les villages, l’emprise de plus en plus forte des religions importées qui considèrent ces pratiques comme +sataniques+, contribuent à la disparition progressive des danses et des instruments traditionnels, a déploré le ministre de la culture, M. Kossivi Egbetonyo au cours du lancement des activités.

Le ministre Kossivi Egbetonyo appelle donc à une prise de conscience et à la sauvegarde de l’identité culturelle, moyen de développement social.

Lire aussi : Togo : l’OTR recrute pour ces 11 postes (11 juillet 2019)

 « La viabilité de la plupart des pratiques instrumentales et savoir-faire liés à leur fabrication, sont en danger. Il urge donc d’inviter à des échanges fructueux pour dégager des voies communes permettant la conservation des instruments de musique traditionnels qui accompagnent nos vies de tous les jours », a-t-il confié.