in ,

Le Togolais Adiel Akplogan, pionnier de l’Internet en Afrique

Le Togolais fait partie des 113 personnalités éminentes à travers le monde qui ont été, jusqu’à présent, intronisées au Temple de la renommée d’Internet (Internet Hall of Fame), pour leurs importantes contributions au développement de l’Internet dans le monde.

Le Temple de la renommée d’Internet honore des individus du monde entier, qui ont joué un rôle extraordinaire dans la conceptualisation, la construction et le développement de l’Internet mondial. En plus des personnalités particulièrement visibles, il reconnaît celles qui ont apporté des contributions cruciales en coulisses. Les personnes intronisées sont choisies par un conseil consultatif composé de membres intronisés les années précédentes, qui orientent la planification et l’orientation à long terme du programme.

5 conseils aux jeunes pour devenir riche

L’Internet Hall of Fame a été lancé par l’Internet Society en 2012. Les premiers membres ont été annoncés le 23 avril 2012 lors de la conférence Global INET de l’Internet Society à Genève, en Suisse.

Adiel Akplogan a été intronisé au Temple de la renommée de l’Internet le 27 septembre 2019, lors d’une cérémonie qui a eu lieu à San José (Costa Rica), devenant la troisième personnalité africaine à rejoindre l’Internet Hall of Fame, avec la Kényane Dorcas Muthoni et le ghanéen Nii Quaynor. Il a rejoint l’Internet Hall of Fame pour sa remarquable contribution à la croissance, à la diffusion et à la sécurité de l’Internet en Afrique.

Détenteur d’ un diplôme d’ingénieur de l’université d’Abomey-Calavi et d’un Master en e-commerce et gestion de nouvelles technologies de l’École de management de Paris, Adiel Akplogan est, depuis 2015, vice-président en charge de la relation avec la communauté technique à l’ «Internet Corporation for Assigned Names and Numbers » (ICANN), en français, la Société pour l’attribution des noms de domaine et des numéros sur Internet),autorité de régulation de l’Internet à travers le monde. Adiel Akplogan, originaire de Togo, habite actuellement à Montréal (Canada), où il est aussi, depuis novembre 2018, membre du conseil d’administration d’Internet Society, chapitre Québec.

Pionnier de l’Internet en Afrique, Adiel Akplogan justifie de 25 années d’expérience professionnelle. Il a contribué à accroître la pénétration du réseau Internet en Afrique, où il est considéré comme l’un des pionniers de l’Internet sur le continent. Ainsi, il a aidé à établir la première connexion TCP / IP dans son pays natal, le Togo.

La star togolaise Adebayor accueillie en rock star au Paraguay (vidéo)

Il a commencé à partager activement ses connaissances en matière de réseautage avec de nombreux collègues africains, en offrant une formation et un soutien au déploiement et à l’expansion d’Internet en Afrique, et en les connectant à des organisations internationales qui aideraient à cet effort. Il a joué un rôle clé dans le développement de plusieurs des premiers fournisseurs d’accès Internet (FAI) en Afrique de l’Ouest.

En tant que membre du Groupe consultatif technique de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique, il a également contribué à définir la stratégie de développement d’Internet pour plusieurs pays africains, dont la Guinée, le Cap-Vert, la Côte d’Ivoire, le Togo, le Bénin et le Burkina Faso.

En outre, Adiel Akplogan a participé à la création du Centre d’information du réseau africain (AFRINIC), le premier registre Internet régional (RIR) d’Afrique. Il a ensuite été son premier PDG, poste qu’il a occupé pendant 11 ans, de 2004 jusqu’en 2015. En tant que PDG d’AFRINIC, il a également été actif au sein de la communauté mondiale du registre des numéros, où il a joué un rôle de premier plan, aux côtés de ses pairs du RIR, pour faire progresser l’organisation des ressources numériques et son engagement avec la communauté technique mondiale.

Sous la direction d’Adiel Akplogan, AFRINIC a joué un rôle central dans le développement du premier écosystème Internet africain; il a établi une vision commune pour le développement du réseau sur le continent et a contribué à bâtir une communauté forte autour de cette vision. En conséquence, dans les années qui ont suivi, la pénétration de l’Internet en Afrique a prospéré. Adiel Akplogan avait ainsi indiqué : « Nous avons rêvé et travaillé inlassablement au développement de ce qui deviendrait un catalyseur de l’écosystème africain de l’Internet, relevant nos défis un par un, avec diligence, discipline et courage pour dégager des consensus ».

https://l-frii.com/gambie-oui-je-ne-suis-pas-alle-plus-loin-que-le-lycee-mais-jai-ete-assez-courageux-pour-me-dresser-contre-yahya-jammeh-adama-barrow/

Par ailleurs, Adiel Akplogan a fait partie des conseils d’administration et des comités consultatifs de plusieurs organes de gouvernance multipartite de l’Internet. Il a aussi contribué à la création d’organes de coordination technique en Afrique, tels que le Groupe d’opérateurs de réseau africains (AfNOG), l’Association africaine de noms de domaine de premier niveau (AFTLD) et le Sommet africain de l’Internet.

Avec African Shapers



Côte d’Ivoire : Grand P demande toujours pardon à Eudoxie Yao

Nigeria : ce couple de handicapés mentaux était en mode Saint-Valentin ce vendredi (photos)