Le vaccin anti covid peut-il entraîner un retard d’éjaculation ?

Entre doutes des populations et témoignages, les opérations d’administration des vaccins contre la Covid-19 ont beaucoup avancé dans plusieurs pays. Au Togo, plus de 30 mille personnes ont été vaccinées en quelques jours. Leurs témoignages sur les effets ne laissent pas sous silence l’aspect sur le retard d’éjaculation.

Les premières doses de vaccin AstraZeneca reçues sont administrées en priorité aux personnes âgées dans le Grand Lomé et au personnel médical sur toute l’étendue du territoire. Des 30 581 personnes vaccinées à la date du 15 mars, une surveillance a été menée ainsi que des témoignages recueillis.

“La surveillance active fait état de 73 % des 1200 personnes questionnées, qui disent avoir eu des effets secondaires. On parle des douleurs au point d’injection, des maux de tête, des fièvres, et même des retards d’éjaculation. Ce qui est tout à fait normal”, rassure le président du Conseil scientifique Prof. Didier Ekouevi au micro de la radio Victoire Fm, repris par Togoweb.

Le président du Conseil scientifique Didier Ekouevi a ainsi répondu aux pourfendeurs du vaccin Astrazeneca. Il rapporte qu’aucun pays n’a encore suspendu définitivement ce vaccin. Ce n’est que des suspensions provisoires.

De même, le professeur rappelle que plusieurs autres pays dont la Suède, le Portugal, l’Australie, le Mexique, la France, les Philippines, la Côte d’Ivoire, le Nigeria et le Ghana maintiennent l’utilisation dudit vaccin malgré les polémiques. Il n’y a donc pas que le Togo.

« La main sur le cœur, les Togolais doivent nous faire confiance. Le jour où il y aura un problème, on le dira aussi de façon transparente. J’ai un devoir de vérité vis-à-vis de mes concitoyens. Je ne subirai même pas de pression politique pour le dire. Si ce n’est pas bon, je le dirai. Personne ne peut venir me dire de ne pas le dire », a-t-il rassuré.

Plus d'articles
Boeing : la crise du 737 Max fait tomber de nouvelles têtes