Le Vatican lance un synode consacré aux défis et problèmes de l’Amazonie

Après le consistoire de samedi, le pape François a célébré ce dimanche matin la messe d’ouverture du synode spécial pour l’Amazonie.

Pendant trois semaines à partir de demain lundi jusqu’au 27 octobre plus de 110 évêques latino-américains mais aussi des experts vont plancher ensemble sur cette région du monde emblématique des défis écologiques à relever.

Mais ce synode n’est pas qu’environnemental. Il va aborder les questions sociales, économiques, culturelles prenant le sujet sous l’angle de « l’écologie intégrale ».

Si le Vatican s’intéresse particulièrement à l’Amazonie, c’est parce que non seulement cette vaste région d’Amérique latine est le poumon de l’humanité, que ses populations indigènes sont menacées mais aussi parce que, comme le souligne un des hommes-clés de ce synode, le jésuite et cardinal péruvien Pedro Barreto, « l’Amazonie concentre les problématiques de l’humanité » en ce sens qu’elle interroge la brutalité de nos systèmes de développement économique, nos modes de vie et de consommation.

L’Amazonie interroge aussi l’Église dans son modèle d’évangélisation face au dynamisme des églises évangéliques et au manque de prêtres qui pourrait la conduire à faire quelques exceptions à la règle du célibat : à savoir procéder à l’ordination d’hommes mûrs mariés ceux que l’on appelle du mot latin les « viri probati ».

Avec RFI

Similaires