Les astuces pour s’endormir plus facilement

Nombreuses sont ces personnes qui souffrent d’une diminution de la qualité et de la quantité du sommeil et qui ont un sommeil insuffisamment récupérateur. C’est pour cette raison que la sophrologue Carole Serrat a livré quelques astuces pour arrêter de ruminer et trouver la détente au moment du coucher .

La torsion au sol pour détendre le dos 

Cet exercice est très efficace pour assouplir la colonne vertébrale et les épaules, et pour se débarrasser de ses tensions avant d’aller dormir.

Allongée sur le sol, on rapproche les genoux de la poitrine.
On allonge le bras droit vers le côté gauche, paume vers le haut.
Les genoux en position élevée, on les bascule vers la gauche jusqu’au sol pendant 1 minute. On tourne la tête du côté droit.
On répète ce geste de l’autre côté en faisant basculer les genoux du côté droit et en tournant la tête du côté gauche, paume de la main vers le haut.
Puis on attrape ses genoux avec les mains et on effectue un petit balancement d’un côté, puis de l’autre pour automasser la région lombaire (bas du dos).

La formulation mentale pour calmer l’esprit  

Les mots ont un réel un impact sur nos émotions. Ceux qui sont associés au calme et au bien-être peuvent nous aider à trouver le sommeil.

En position allongée, on inspire par le nez en gonflant le ventre comme un ballon et en ouvrant le thorax pendant 3 secondes.
On bloque l’air pendant 3 secondes.
On expire longuement par la bouche en formulant mentalement un mot qui évoque pour nous le calme et la quiétude. Par exemple : sérénité, repos, relaxation, paix, bonheur, nature…
On recommence cet exercice autant de fois que nécessaire jusqu’à ce que l’on sente son esprit gagné par un fluide de détente.

Les pensées positives pour chasser le stress 

L’état d’esprit dans lequel on se trouve avant de s’endormir influe sur la qualité du sommeil. Les mauvais dormeurs focalisent souvent leurs pensées sur des événements négatifs, réels ou imaginaires. La pratique de la reconnaissance remplacera avantageusement cette habitude stressante.

On évoque des faits, des événements positifs que l’on a observés ou vécus au cours de la journée écoulée : une rencontre imprévue, un morceau de musique que l’on a écouté avec plaisir, un plat que l’on a savouré, une activité qui nous a enthousiasmée…
On prend bien conscience de ce qu’on a éprouvé.
On apprécie mentalement cette tranche de vie et on en est reconnaissante.

Avec Top Sante

Plus d'articles
Kobe Bryant : conflit entre sa femme Vanessa et le rappeur Meek Mill