in ,

Les déodorants : ces produits causent-ils le cancer du sein ?

Utiliser des déodorants à base de sels d’aluminium augmenterait les risques de cancers du sein. Voilà une affirmation qui a la vie dure. Qu’en est-il vraiment ? Réponse avec Cyrille Delpierre, chercheur épidémiologiste au sein de l’unité « Épidémiologie et analyses en santé publique : risques, maladies chroniques et handicaps » (Inserm / Université Toulouse III Paul-Sabatier).


« Quelques recherches existent sur les liens entre sels d’aluminium et cancers du sein. En 2011, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a conclu que l’exposition à l’aluminium par voie cutanée ne peut pas être considérée comme présentant un risque cancérogène ».

« En 2016, des chercheurs suisses ont fait le lien entre sel d’aluminium et cancers du sein chez des modèles de souris. Ça a relancé le débat, mais ce qui est vrai pour la souris, dont les gènes et l’environnement sont très contrôlés dans les modèles expérimentaux, ne l’est pas forcément dans la réalité du corps humain et de ses conditions de vie ».

« Être certain, chez l’humain, c’est très difficile, il faudrait pouvoir isoler le seul facteur déodorant dont l’effet, s’il existe, est potentiellement faible contrairement au tabac ou à l’alcool. Les données toxicologiques ou animales ne suffisent pas à fournir une causalité évidente avec les cancers du sein. Nous rencontrons les mêmes difficultés avec les pesticides ou les perturbateurs endocriniens, les études prennent des années ».

source : ladepeche.fr



Ad Carte Fidelyo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Le Soudan signe un accord de coopération avec General Electric

José Mourinho tacle de nouveau Arsène Wenger