Les députés valident la loi de finances rectificative pour la gestion 2016

Le ministre togolais en charge de l’Economie et des Finances Sani Yaya / Copyright : Alome
Le ministre togolais en charge de l’Economie et des Finances Sani Yaya / Copyright : Alome

Les parlementaires togolais ont adopté ce jeudi 24 novembre la loi des finances rectificative pour la gestion 2016.

La présente loi rectificative, qui s’équilibre en recettes et en dépenses à 1.154,52 milliards de FCFA, permet au Gouvernement togolais de prendre en compte les évolutions qui sont intervenues au cours de l’exécution de la loi de finances initiale.

En effet, au cours de l’exercice 2016, les recettes ont connu une augmentation de 188,2 milliards de francs CFA, soit 19,5% de la prévision initiale, et les dépenses pour leurs parts ont connu une hausse de 148,7 milliards de francs CFA, soit 14,8%.

Cette situation nécessite dès lors, la révision de la loi de finances initiale pour permettre de prendre en compte les dépenses sociales additionnelles et de résorber le déficit budgétaire initial qui s’élevait à 39,4 milliards de francs CFA, a déclaré le ministre en charge de l’Economie et des Finances, Sani Yaya, aux députés.

La présente révision s’inscrit également dans  la volonté du Gouvernement « de donner une nouvelle impulsion à l’économie nationale et au secteur privé, en consacré une part importante des recettes additionnelles à l’apurement des arriérés de la dette intérieure », a-t-il indiqué ; avant de remercier les parlementaires et d’assurer que « le Gouvernement continuera à travailler pour consolider le cadre macro-économique tout en orientant sa politique vers les secteurs sociaux conformément aux orientations du Président de la République »

Plus d'articles
[Dernière minute] Revirement de la CAF sur l’attribution de la CAN 2021 au Cameroun