Les droits de l’Homme, un enjeu de taille pour le développement

Les droits de l'Homme, un enjeu de taille pour le développement
Faure E. Gnassingbé

Le Président de la République Faure E. Gnassingbé participe depuis ce 29 février à Genève aux travaux de la 31e session du Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU qui se tiennent jusqu’au 1er mars.

Le thème retenu pour cette session est “Les Objectifs du Développement Durable et les Droits de l’Homme”, La participation du Togo à ces assises fait suite à l’élection de ce dernier en octobre 2015 parmi les 18 membres du nouveau Conseil des droits de l’Homme, pour un mandat de trois (3) ans.

Le Togo prend à cœur la mission à lui confiée et ne ménagera aucun effort pour que le Conseil des Droits de l’Homme puisse atteindre pleinement ses objectifs durant les trois années de notre mandat. Nous nous attelons à cette tâche avec conviction et détermination”, a déclaré le Président togolais au cours de son intervention à la tribune du conseil.

Dans un contexte où le Togo est souvent montré du doigt en termes de violation des droits humains, le chef de l’État semble comprendre la portée de la tâche qui incombe au gouvernement en termes de réformes pour faire de la question des droits de l’Homme un levier pour le développement du pays.

Il rappelle à ce titre que «Le cheminement du Togo au cours des 10 dernières années (…) nous a donné l’occasion de tirer une autre leçon: le droit au développement est à tout le moins  aussi vital. La cohésion sociale, la lutte contre les inégalités criardes, l’accès aux services essentiels, la question de la jeunesse constituent autant de défis. C’est dire que dans la gestion quotidienne de nos pays nous vivons déjà cette interaction entre les impératifs du développement et ceux de la consolidation de la démocratie et des droits de l’homme”

Plus d'articles
Investir dans la création d’emplois pour la jeunesse