Les élections locales se feront au max fin 2018

Table d'honneur
Table d’honneur

Les élections locales se dérouleront si tout se passe bien avant la fin de l’année 2018. C’est ce qui a été convenu à l’issue de l’Atelier national sur la décentralisation ce jeudi 8 décembre.

Pour que cette promesse tienne dans le temps, plusieurs acteurs, entre autres la commission électorale nationale indépendante (CENI), devront travailler d’arrache-pied.

Ainsi, « il est impossible de retenir une date fixe ; c’est pour cela qu’il a été retenu une période », a expliqué l’ancien Premier ministre togolais, Séléagodji Ahoomey-Zunu.

Des recommandations ont été faites au cours de l’atelier pour accélérer le rythme afin que ces élections soient faites avant fin 2017.

Quoi qu’il en soit, tous les participants sont d’accord sur le fait que « la décentralisation est inévitable », a ajouté l’ancien patron de la Primature.

Ils se sont également accordés sur les questions d’ordre techniques telles que les compétences à transférer aux élus locaux, le financement de la décentralisation et son encadrement.

Des travaux se feront périodiquement pour suivre l’évolution du processus enclenché.

Plus d'articles
Santrinos, Pikaluz : l’énorme coup de gueule de l’artiste Rimxale