CO2_ULUn étudiant de l’Ecole Supérieure des Techniques Biologiques et Alimentaires (ESTBA) de l’Université de Lomé émet annuellement environ 0,62 tonne d’équivalent CO2 (Dioxyde de carbone).

C’est ce qui ressort d’une étude menée par les étudiants de ladite école en collaboration avec des étudiants ingénieurs venus de la France grâce à l’appui de l’Association Visions Solidaires et dont les résultats ont été présentés ce vendredi à l’université.



Cette étude fait suite à une formation des étudiants togolais pour être en mesure d’identifier et de quantifier le Gaz à effet de serre à différents endroits et de proposer des mesures pour limiter ces émissions contre le réchauffement climatique.

Pour Samir Abi, Directeur exécutif de l’Association Visions Solidaires, « A l’ESTBA, il y a un département qui s’occupe des questions de l’environnement. Nous avons jugé qu’il est important que ces étudiants sachent comment faire le bilan des gaz à effet de serre pour aider après le Togo sur la question dans différents domaines. »

«  Nous avons donc fait venir des étudiants français ingénieurs pour qu’ils montrent aux étudiants togolais comment faire ces bilans et voir comment avoir des recommandations qui pourront permettre de réduire la quantité sur le campus et après le Togo. », a-t-il ajouté.

Cette étude a permis aux étudiants chercheurs de faire des propositions concrètes à leurs camarades et personnels de l’école sur les moyens pour la réduction de leur gaz à effet de serre.

Le site de l’association