Les filles moins que les garçons : voici l’argent de poche moyen que touche un adolescent

Selon le baromètre annuel « L’argent et les adolescents » réalisé par l’institut Poll&Roll pour la néobanque Pixpay, les parents perpétuent le rituel de l’argent de poche. Si 92 % des parents donnent un pécule à leurs enfants, et ceci régulièrement pour la moitié en France, la somme a connu cependant une baisse. 

«Les besoins des ados ont certainement diminué pendant le confinement», a expliqué Caroline Menager, cofondatrice de la néobanque Pixpay, auprès du Parisien, qui a relayé l’enquête.

Sans compter qu’aujourd’hui, ils «ont développé une capacité à produire leurs propres compléments de revenus», en revendant notamment leurs affaires sur Internet. Ainsi, rapporte Cnews, les jeunes âgés de 10 à 18 ans ont perçu en moyenne 30 euros d’argent de poche par mois en 2020, soit 3 euros de moins qu’en 2019. Les besoins augmentant avec l’âge, ainsi en va-t-il du montant. Pour les 10-12 ans, c’est en moyenne 18 euros, contre 26 euros pour les 13-14 ans, 37 euros pour les 15-16 ans et 44 euros pour les 17-18 ans.

Les garçons plus que les filles

La distribution de l’argent de poche est inégale ; les garçons en reçoivent en moyenne 4 euros de plus que les filles : 32 euros contre 28 euros. Cette différence «existe depuis des années, comme l’inégalité salariale, sans que j’y trouve une explication valable», a commenté Caroline Menager.

Malgré l’augmentation de l’usage de la carte bancaire pendant le confinement, l’argent liquide reste de mise : 26 % des adolescents seulement disposent de cette carte qu’ils obtiennent en général assez tard, en moyenne à partir de 16 ans. « Dans l’esprit des parents, la valeur de l’argent prend son sens dans le fait de le toucher, explique Laurence Peltier. La carte bancaire répond davantage à une question de sécurité que d’éducation. »

Plus d'articles
Canada : programme de bourses de recherche 2019/2020 de l’Université des Nations Unies pour les étudiants des pays en développement