in

Les frais de retraite de l’ancien président congolais remis en cause

Nombreux sont ces Congolais qui boudent, qui ont la crainte de s’exprimer, mais il y en a aussi qui disent haut ce que pensent bas les autres. En RDC, ce que l’ancien président coûte à l’Etat fait débat. Avocat et président de l’association congolaise pour l’accès à la justice(ACAJ), Me Georges Kapiamba, s’insurge contre cet état des choses.

En effet, l’ancien dirigeant du pays aujourd’hui sénateur à vie bénéficie d’une monstrueuse somme comme prime de retraite. À cela s’ajoute de multiples avantages, une situation inadmissible et intolérable pour l’avocat. « Nous demandons aux députés de réduire les frais de pension de retraite versés au Sénateur à vie, Joseph Kabila. Les 680.000 $/mois, soit environ 323 millions de franc CFA et entretien de plus de 2 500 agents de sécurité sont inacceptables dans un pays où 90 % des Congolais vivent avec moins d’un dollar par jour».

Un mécontentement visiblement partagé. «Ce qui est vrai, c’est que lui-même JKK (Joseph Kabila Kabangendlr) n’a pas en lui le sens d’un bon monsieur, il a la méchanceté la plus incommensurable au monde, comment lui-même peut-il accepter ça sans pudeur ? Les 680.000 $/mois et entretien de plus de 2 500 agents de sécurité sont inacceptables dans un pays où 90 % de Congolais vivent avec moins d’un dollar par jour  ».

 « Le Congo est plumé et dépouillé par une bande partisane et véreuse. Même dans des pays occidentaux, les anciens dirigeants n’en touchent pas autant. Les richesses de la RDC doivent profiter à tous les Congolais, et non à de quelconques « personnalités morales, arrêtons cette connerie », a ajouté un autre. Comme on pouvait s’y attendre l’ancien numéro 1 a toujours une place dans le cœur des populations. « M. le tribaliste est-ce que tu sais que le dircab du Président touche 340 000 $ le mois ? Est-ce que votre demande sera la même quand Félix sera un ancien Président ? Bande de haineux ».



Malgré la détermination du président de l’ACAJ, cette requête bien que légitime et fondée aura du mal à passer a fait remarquer un internaute. «Ah, ils sont majoritaires et ne travaillent que pour le compte de leur autorité morale. Sous la présidence de Jeanne d’Arc, ça ne passera jamais. Attendons plutôt en 2023 quand ils n’auront que 23 députés et la majorité sera du côté du peuple ».

Avec Afrik




Ad Banque Atlantique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ed Sheeran : un album enregistré à 13 ans, mis en vente à prix d’or

Se retenir d’uriner plus de 15 minutes serait dangereux pour la santé