Les personnes heureuses ne publient pas leurs photos sur les réseaux sociaux, selon cette étude

Nous avons tous, sur Facebook, Twitter, WhatsApp, etc., ces amis qui postent des selfies à la moindre occasion et semblent avoir une vie parfaite.

Photos, réseaux sociaux, personnes heureuses,  Mais rassurez-vous, ce ne sont pas les personnes qui étalent le plus leur vie privée qui sont les plus heureuses, au contraire…

Il n’y a évidemment aucun problème à vouloir partager son bonheur sur les réseaux sociaux, mais selon les études, il y aurait une grosse différence entre les personnes qui postent occasionnellement une photo de leur bonheur sur les réseaux sociaux et ceux qui ne font que ça, à la moindre occasion.

Ces dernières seraient, en effet, moins heureuses qu’elles ne voudraient le faire croire.

La première raison qui le prouve ? D’après l’étude, lorsque nous passons véritablement un bon moment, nous oublions de prendre des photos. Et les partager sur les réseaux sociaux devraient être l’une des dernières choses à laquelle nous pensons.

De plus, les personnes heureuses n’auraient pas besoin de la validation des autres.

Inutile donc de poster 30 photos de vous pour prouver à quel point vous êtes heureux. Vous le savez, et c’est tout ce qui compte.

Les personnes heureuses n’ont rien à prouver, contrairement à celles chez qui tout n’est pas rose…

Enfin, l’étude a prouvé que les personnes qui étaient moins présentes sur les réseaux sociaux avaient tendance à être plus heureuses. Les personnes qui étalent leur vie sur les réseaux sociaux sont quant à elles davantage sujettes à la dépression, justement parce qu’elles éprouvent ce besoin de prouver leur (faux) bonheur aux autres.

Similaires