Les Présidents guinéen, Alpha Condé, et ivoirien, Alassane Ouattara, seront aux côtés d’ Emmanuel Macron à Paris ce jeudi.

Les présidents Ouattara et Condé 

Les deux (2) chefs d’Etat participent, en effet, aux commémorations du 75 anniversaire du Débarquement de Provence.



Lire aussi : Sadio Mané et le Liverpool sacrés après un match fou face à Chelsea

Les festivités de ce débarquement se dérouleront sur le site de la Nécropole nationale de Boulouris, à Saint-Raphaël.

Le Débarquement de Provence

Il y a 75 ans, 450 000 hommes et femmes des armées américaines et françaises commençaient à débarquer sur les plages de Provence pour libérer la France du nazisme. Parmi eux, 225 000 tirailleurs sénégalais, algériens, goumiers et tabors marocains.

Bien qu’absent dans la mémoire collective, le Débarquement de Provence a marqué un tournant au cours de l’offensive des troupes françaises et alliées pour se défaire l’occupant allemand lors de la 2e Guerre Mondiale.

Lire aussi : Togo – Permis de conduire :  voici les conditions à remplir pour les motocyclistes

Le 15 août 1944, deux mois après le Débarquement de la Normandie, les Alliés ouvrent un second front en Provence. C’est l’opération Anvil (« enclume » en anglais), finalement renommée Dragoon par Winston Churchill, opposé à ce débarquement et qui estimait y avoir été contraint (le mot dragooned, « forcé », vient des dragonnades louis-quatorziennes contre les protestants français).

Lire aussi : Une vieille dame accusée d’avoir entraîné ses 65 chats à voler chez des voisins

Les Américains remontent vers la Durance et la vallée du Rhône tandis que les Français prennent Toulon et Marseille, d’importance capitale pour la stratégie de libération. A côté des Français Libres, les « marsouins » de la Coloniale, les Algériens et les Sénégalais font preuve d’héroïsme si bien que les ports sont libérés le 28 août, avec un mois d’avance sur les prévisions.