Les produits made in Togo sont vivement attendus sur le marché américain

Kara Diallo
Kara Diallo

Les entrepreneurs togolais produisent des fruits et des articles qui sont admissibles aux États-Unis sans paiement des droits de douanes dans le cadre de la loi sur la croissance et les opportunités en Afrique (AGOA). Pourtant, le déficit d’informations sur le marché américain et sur l’AGOA fait que peu d’entrepreneurs vont à la conquête de ce grand marché.

Le Trade Hub a, en collaboration avec la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT), organisé une rencontre à cet effet ce jeudi 01 décembre. Une occasion pour présenter cette belle opportunité aux entrepreneurs.

L’élection de Donald Trump à la tête des États-Unis ne mettra pas fin à l’AGOA, a rassuré le Spécialiste d’AGOA du Trade Hub, Kara Diallo.

Celui-ci a expliqué aux entrepreneurs les avantages et les critères d’éligibilité de l’AGOA ainsi que les formalités de douane et la documentation exigées dans ce cadre.

Un esprit d’adaptation, une bonne maitrise de son produit et du marché américain, sont quelques atouts à posséder en plus de ces notions sur l’AGOA pour maximiser les avantages qu’elle offre.

D’autres ateliers de vulgarisation de ce genre seront bientôt organisés vu que le Togo accueillera en 2017, le prochain forum sur l’AGOA.

Comme l’a reconnu le Président de la CCIT, Germain Méba  « les relations commerciales entre le Togo et les États-Unis sont assez faibles ». Vivement donc que ces rencontres redynamisent ces relations.

Échangez avec les spécialistes du Trade Hub pour avoir plus d’éclaircissement ici.

Plus d'articles
20 % des entreprises utilisent la facture normalisée au Togo