Les yeux continuent à fonctionner jusqu’à… après la mort

La découverte de Fatima Abbas et ses collègues de l’Université de l’Utah, aux États-Unis, pourrait être cruciale notamment dans le cadre de don d’organes.

Les résultats de leurs récentes recherches publiés le mercredi 11 mai 2022 dans la revue scientifique Nature précise qu’ils ont réussi à « redonner vie » à des cellules photoréceptrices d’yeux de donneurs d’organes décédés mais aussi et surtout à « rétablir la communication » entre ces cellules.

Jusqu’à cinq heures après la mort

Les chercheurs américains ont fait des recherches sur les yeux de 20 personnes ayant donné leur corps à la science. L’équipe a réussi à mettre au point un processus capable de « réveiller » les cellules photoréceptrices de la partie centrale de la rétine d’une personne décédée.

« Jusqu’à cinq heures après la mort du donneur, ces cellules réagissaient à une lumière vive, à des lumières colorées et même à de très faibles lueurs », a expliqué Fatima Abbas, auteure principale de cette étude.

Une découverte qui pourrait avoir de nombreux impacts. Elle permettra notamment de réaliser de nouvelles études sur le système nerveux central humain, rapporte Metrotime. Elle soulève aussi des questions, notamment sur l’irréversibilité de la mort des cellules neuronales.

Similaires