L’extension progressive de l’Internet dans les pays africains et son accès à une part importante de la population multiplie les possibilités d’investissements en ligne. Aujourd’hui, le secteur du commerce en ligne est donc en plein essor dans de nombreux pays d’Afrique.

60 ans après son indépendance, le Niger va changer d’hymne



Le commerce en ligne répond à un énorme besoin

L’installation du e-commerce sur le marché africain a été causée par les nouvelles habitudes de consommations des personnes vivant dans les grands centres urbains. En effet, dans de nombreuses capitales, les leaders internationaux sont bien installés et changent peu à peu le visage de la distribution. L’émergence des moyens de paiement électronique sur le continent et l’accès à internet toujours plus grand, notamment au moyen des téléphones portables, rendent les possibilités d’achat plus nombreuses. Selon une étude de McKinsey & Company, d’ici 5 ans, 600 millions de personnes seront des consommateurs actifs de la vente en ligne pour un marché qui pèsera environ 75 milliards de dollars.

7 astuces simples et pratiques pour apprendre des langues étrangères sur la route

Pourtant, la marge de progression est encore énorme dans le domaine du commerce en ligne en Afrique. C’est certainement la raison pour laquelle de nombreux leaders internationaux de la vente par Internet cherchent à intégrer ce marché. Le commerce électrique en Afrique n’en est qu’à ses balbutiements. Les sites de vente en ligne qui se sont lancés dans certains pays ont vu leur chiffre d’affaires considérablement augmenter la première année de leur exploitation. Par exemple, le site Jumia fondé en 2012 au Nigeria, a vendu dès son ouverture un grand nombre de produits : électroménager, appareils électroniques, vêtements, jouets, etc. Il est aujourd’hui leader dans le pays et s’est étendu à 14 autres pays, du Maroc à la Tanzanie.

Les pays leaders de la vente en ligne

L’indicateur B2C désigne la totalité des logiciels et des sites permettant de mettre en relation les entreprises avec leurs consommateurs. Il donne la possibilité aux pays de connaître leur marge de progression concernant le commerce par Internet. Selon cet indicateur, le leader africain de la vente en ligne est l’île Maurice, avec 90 % des habitants de l’île qui possèdent un compte sur un site Internet. Le deuxième pays africain pionnier du commerce en ligne est le plus peuplé du continent le Nigeria. L’Afrique du Sud, la Tunisie et le Maroc sont également très bien placés puisqu’ils occupent les trois places suivantes grâce à un très haut taux de fiabilité postale et une grande proportion de personnes ayant accès à Internet.

Togo : UNAIDS recrute (21 novembre)

Bien que le développement de ce type de vente soit en constante évolution sur le continent africain, il existe quelques freins notables. En effet, le haut taux de cybercriminalité, le faible nombre de sociétés spécialisées dans la logistique et les moyens de paiement électronique encore peu répandus sont les trois principaux défis à relever pour les pays qui souhaitent se démarquer dans le domaine. En agissant sur au moins un de ces trois freins, il est possible que les pays africains en viennent à augmenter l’ampleur du commerce en ligne de façon significative.