L’ETAT, C’EST NOUS !

statA priori une telle affirmation semble scandaleuse, pourtant c’est une pure réalité. Si l’on définit l’Etat comme un groupe d’humains vivant sur un territoire et dirigé par un pouvoir, il ressort de la logique que l’Etat ne saurait exister sans population.

La population d’un Etat est en un sens l’élément fondamental de celui-ci. Par le truchement des institutions, la population organise la vie de l’Etat. Elle décide de sa prospérité, de son développement mais aussi et selon les cas de son sous-développement et de sa destruction. Les exemples sont d’une multitude ahurissante partant d’une simple abstention (indifférence du citoyen) à un acte négatif (destruction de biens publics, corruption).

De petits actes de si banale envergure, comme le diraient certains, sont une manière pour le citoyen de participer à la vie de l’Etat. La grande question serait ici de savoir si cette manière de participer, est d’un intérêt pour son pays. D’un autre coté, le bon citoyen qui s’identifie à l’Etat, prend sur lui à quelque niveau qu’il soit de poser des actes déterminants pour la survie de l’Etat. Pour se faire, il participe à la gestion de celui-ci en cultivant en lui et en ses concitoyens, les valeurs citoyennes telles que l’intégrité, le respect de la chose publique et le respect de sa patrie.

Nous nous identifions d’autant plus à l’Etat à partir du moment où l’on assume de la meilleure manière les responsabilités qui nous incombent. Chacun, où qu’il soit, quelle que soit sa fonction doit chercher à consolider la nation.

Nombreux sont ceux qui pensent que l’Etat, c’est le gouvernement. C’est sans nul doute, étant donné que le gouvernement est composé de citoyens qui doivent avoir pour leitmotiv l’intérêt national. Cependant, circonscrire l’Etat au gouvernement serait une fuite en avant car le gouvernement du fait de la minorité de personnes qui la compose, ne serait à lui seul capable d’organiser la vie d’un Etat. Ainsi nous sommes l’Etat dès lors que nous adhèrerons à une logique participative, déjà que c’est par nous que l’Etat existe. Dans le cas contraire l’Etat serait comme un engin sans carburant, un cahier sans feuille, ou encore une notion sans substance. Que serait dans ce cas l’utilité d’un engin s’il ne peut être mis en marche ?ou encore celle d’un cahier s’il n’y figure aucune feuille?

L’Etat est une entité abstraite, une conception juridique qui n’a de sens effectif que celui que ses composantes lui confèrent. On dira d’un pays qu’il est démocratique, si ses citoyens ont une bonne culture démocratique. Par contre lorsque dans un Etat, les citoyens ne se soucient pas du respect des droits de leurs concitoyens et préfèrent vivre dans une certaine anarchie, ce serait en référence à eux qu’on dira de ce pays, qu’il n’est pas démocratique. C’est lorsque les citoyens seront tolérants les uns envers les autres qu’on dira que c’est un pays de paix. Nous sommes l’Etat car si nous faisons du travail notre cheval de course, alors notre pays sera dit « développé ».Nous le sommes également lorsque par l’assainissement de notre environnement, on dira de nous que nous sommes un pays écologique.

Autant d’exemples qui montrent que l’Etat est le reflet de notre image. Faisons alors, chacun, où qu’il soit, tout ce qu’il peut faire pour redonner ses lettres de noblesse à notre chers TOGO, qui autrefois était la Suisse de l’Afrique.

Tolérance de l’autre, respect de notre de notre environnement, participation positive à la vie de la nation, proscription des comportements inciviques devront être nos devises

Cédric Ag

Plus d'articles
Togo : l’ANADEB recrute pour ces postes (9 octobre 2019)