Lettre empoisonnée envoyée à Trump : une femme arrêtée

Il y a quelques jours, une enveloppe avec une lettre, contenant du poison à la ricine, était adressée au président américain Donald Trump. La lettre a été découverte dans un centre de dépistage du courrier de la Maison-Blanche plus tôt cette semaine. Les services compétents américains se sont saisis du problème et les investigations ont tout de suite été lancées.

Des détails sur la lettre et ses cachets postaux ont laissé entendre que la lettre aurait pu avoir transité par le Canada. Suite aux enquêtes, une femme soupçonnée d’avoir envoyé la lettre a été arrêtée alors qu’elle tentait d’entrer aux États-Unis depuis le Canada à un poste frontalier de l’État de New York.

USA : le pays d’origine de la lettre contenant du poison envoyée à Trump connu

 

C’est la chaîne américaine CNN, qui grâce à des témoignages obtenus sous le couvert de l’anonymat, révélait ce week-end qu’une femme avait été arrêtée dans le cadre de l’enquête et placée en garde à vue par des agents des douanes et de la protection des frontières des États-Unis au passage frontalier de Peace Bridge, près de Buffalo, dans l’Etat de New York.

La lettre toujours selon CNN, aurait été postée de Saint-Hubert, au Québec. En outre, les autorités seraient également en train d’enquêter sur des colis similaires envoyés par la poste à des adresses au Texas qui pourraient être liées au même expéditeur au Canada.




Plus d'articles
Amical : les Eperviers du Togo accrochés par le Soudan