Lewandowski : « Je sais que j’ai blessé les fans et maintenant je…»

Cela fait juste une semaine que le Polonais Robert Lewandowski est retourné dans les installations sportives du Bayern pour faire ses adieux à ses coéquipiers et a eu une petite discussion avec les responsables du club bavarois :« Ce que nous avons vécu ensemble en tant qu’équipe en huit ans, personne ne peut l’effacer. Quand je pense aux cinq buts contre Wolfsburg, aux 41 buts en Bundesliga ou à la série de six buts avec Hansi Flick, ce sont des moments merveilleux. »

Pour lui, le forcing pour son départ fait désormais partie du passé : « Je sais que cela a blessé beaucoup de fans. Je peux le comprendre et je m’en excuse maintenant. À l’époque, il était important et nécessaire pour moi de faire comprendre que j’étais prêt à changer. En fin de compte, nous sommes tous humains, non ? Après douze ans en Allemagne, c’était clair pour moi : j’en ai fini ici. Je voulais que ce soit clair, car, bien sûr, il n’était pas facile pour le Bayern d’accepter une vente pendant cette phase. C’était une situation difficile pour toutes les personnes concernées et nous devions trouver la meilleure solution », a déclaré l’attaquant.

Pour rappel, le jour où le Polonais est allé officialiser son départ du Bayern, les fans lui ont crié “hala Madrid” en sortant, car il avait été lié à Madrid par le passé. Des cris dont il a minimisé l’importance : « oui, j’ai entendu ça aussi, et j’ai ri. Ces dernières semaines, j’ai également rencontré dans la rue des fans qui m’ont fait part de leur compréhension pour ma situation et m’ont souhaité le meilleur », a tenu à préciser Robert pour les remercier.

Il a également été interrogé sur ce passé où il a failli jouer au Bernabeu et sur le rôle de son ancien conseiller Maik Barthel : « Je n’ai pas eu de contact avec lui depuis presque cinq ans. Les pensées et les souhaits d’une personne peuvent également changer au cours de cette période. Il y a eu des discussions avec le Real Madrid, mais rien n’en est sorti. J’ai toujours voulu jouer en LaLiga, c’était clair pour moi. Quand le Barça est venu frapper à la porte cette fois, il était la seule option pour moi. Il y avait d’autres offres, mais je n’étais pas intéressé. »

Similaires