Pakistan : l’ex-président Pervez Musharraf condamné à mort pour haute trahison

Un tribunal pakistanais a condamné à mort l’ancien Président Pervez Musharraf après six ans de procédure pour haute trahison, selon les médias locaux.

Le général Pervez Musharraf, qui avait exercé à la présidence du Pakistan de 2001 à 2008, a été condamné le 17 décembre à la peine capitale pour haute trahison, ont rapporté les médias locaux. Selon les juges, il a violé la Constitution en décrétant l’état d’urgence le 3 novembre 2007.

Togo : vers une réévaluation du dispositif de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme

Accusé par un tribunal spécial en mars, l’ancien Président s’est rendu à Dubaï en 2016, prétendument pour « obtenir des soins médicaux ». Il n’est plus retourné au Pakistan depuis lors.

Côte d’Ivoire : un jour spécial pour Carmen Sama, la veuve de Dj Arafat

Plus tard, Pervez Musharraf a été déclaré criminel en fuite et un tribunal a ordonné la confiscation de ses biens pour incapacité persistante à comparaître avant le procès.

Togo : Sani Yaya nominé pour les ‘Financial Afrik Awards’

Son passeport et sa pièce d’identité nationale ont également été annulés par décision de justice.

Selon les lois pakistanaises, la haute trahison est punissable de peine de mort ou de réclusion à perpétuité.

Plus d'articles
FC Barcelone : le recrutement d’un joker médical menacé par la Liga