>

L’histoire s’inverse ! Libéré de la garde à vue, Kaaris va porter plainte contre son ex

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

3 jours après voir été interpellé par la police française suite à une plainte de son ex-femme Linda, pour violence conjugale, Kaaris a été libéré de sa garde à vue levée le 29 septembre.

Coups de pied, de poings, arrachage d’ongles… elle accuse le rappeur de l’avoir violentée en janvier 2021 dans le garage de sa nouvelle résidence à Linas (Essonne). Selon la plainte, Linda P. a eu besoin de “béquilles et d’une botte de maintien pendant deux semaines”. Mais la star a finalement été libérée. La raison ?

Après confrontation avec son ex-compagne, la décision est tombée. “Après 8 heures de confrontations, où nous avons interrogé son accusatrice sur ses mensonges, le procureur a décidé de lever la garde à vue”, se sont félicités ses avocats Yassine Maharsi et Yassine Yakouti. Selon eux, leur client était “serein et satisfait”.

De son côté, la partie plaignante se dit “confiante de l’issue de cette affaire.” “Nous pensons que le parquet se donne quelques jours de réflexion vu la médiatisation du dossier et, sans aucun doute, il convoquera Kaaris devant le tribunal correctionnel d’Evry”, ont déclaré les conseils de la plaignante, Adrien Gabeaud et Sema Akman.

Contre – attaque

Mais Kaaris, convaincu que Linda P. “a orchestré de toute pièce les faits de violence qu’elle a par la suite dénoncée à l’autorité judiciaire” pour “exercer une forme de pression médiatique, juridique et financière”, ne serait pas prêt à lâcher l’accusatrice. Yassine Maharsi a annoncé l’intention de l’artiste à déposer une plainte contre Linda pour “des faits mensongers”. Affaire à suivre !