Libéré sous conditions depuis le 1er février dernier par les juges de la CPI, la situation de l’ex-président ivoirien continue de susciter des réactions. La dernière en date est celle du leader du groupe Magic System, Salif Traoré alias A’Salfo.

Invité à se prononcer sur la question au micro de Deutsche Welle, en début de semaine, il a salué la libération de l’ex-chef de l’État ivoirien qui est un signe d’appel à la réconciliation des Ivoiriens.

Lire aussi Togo : des à-côtés de la visite du Président Faure Gnassingbé à Kantè ce mercredi 27 février

« La libération d’une personne peut faire le bonheur, personne ne souhaite voir son compatriote être enfermé. Donc, cette libération peut s’inscrire aussi dans le cadre de la réconciliation des Ivoiriens », a dit l’auteur du tube à succès « Premier gaou ».

Cependant, le « magicien » a déploré certaines dérives langagières et a appelé à l’apaisement. « Il faudrait que nous soyons mesurés dans nos propos parce que je vois qu’autour de cela, il y a des propos qui n’amènent pas à l’apaisement, qui appellent beaucoup d’inquiétude. Je vois qu’on a commencé à faire preuve de violences verbales de part et d’autre, et je pense que ça ne devait pas aboutir à cela, au contraire ça devait apaiser plutôt que de créer des tensions », a-t-il estimé.

Lire aussi : Présidentielle-Sénégal : Macky Sall réélu !

S’adressant à ses collègues artistes, A’Salfo a appelé à véhiculer des messages de paix et d’unité. « Moi, je crois qu’il ne faudrait pas que nous interférions. Nous sommes des artistes, nous appelons au rassemblement, à l’unité, à l’union et que si cette libération peut apporter un apaisement à la Côte d’Ivoire on dira alléluia », a espéré A’Salfo.