Liberia : la fièvre lassa fait 21 morts

L’épidémie de fièvre à virus lassa continue de faire parler d’elle. À en croire les autorités sanitaires du Liberia, depuis janvier, au moins 21 personnes seraient mort de la fièvre lassa, parmi lesquelles un agent de santé.

Le vice-ministre de la Santé et médecin en chef du Liberia, Francis Kateh, a déclaré à la BBC que plus de 90 cas avaient été signalés dans tout le pays, mais que 25, dont 21 décès, avaient été confirmés à ce jour.

Lire aussi: Gabon : près de 77 milliards de F CFA pour améliorer la production de l’eau potable

La fièvre lassa est une maladie virale aiguë d’origine animale, ou zoonotique.
Elle est endémique dans certaines parties de l’Afrique de l’Ouest, notamment en Sierra Leone, au Liberia, en Guinée et au Nigeria.

Les pays voisins sont également à risque, selon les Centers for Disease Control des États-Unis (CDC Atlanta). Au Liberia, il se dissémine principalement par les rats et les blattes.

Lire aussi: États-Unis : LaShawn Daniels, le célèbre parolier américain, est décédé

Kateh affirme que même si la fièvre de Lassa est un problème de santé habituel dans certaines régions du Liberia depuis très longtemps, les autorités considèrent l’épidémie actuelle comme un sujet de grave préoccupation, car elle survient à un moment de l’année où elle n’est pas prévue.

Les services de santé sont quasi inexistants dans tout le Liberia depuis la fin du conflit qui a ravagé le pays.Les hôpitaux et les cliniques n’ont pas les médicaments et les produits de base nécessaires pour fonctionner correctement.

Les libériens critiquent aussi et surtout un manque de volonté politique et de moyens financiers.

Plus d'articles
Santé reproductive : le Togo bénéficie d’un appui du Canada