Libre-échange en Afrique : la ZLEC officiellement lancée ce jeudi 30 mai 2019

L’accord portant sur la création de la zone de libre-échange continentale (Zlec), promue par l’Union Africaine (UA), entre en vigueur ce 30 mai.

Une première étape très attendue pour ce projet dont l’ambition est de créer le plus vaste marché commun au monde depuis la création de l’Organisation mondiale du commerce, en 1995.

« Potentiellement, il s’agit de la plus grande avancée vers l’intégration régionale de l’Afrique depuis la fin du colonialisme. pas moins », s’est félicité sur Twitter l’économiste bissau-guinéen Carlos Lopes, professeur à l’université du Cap en Afrique du Sud.

Signé par 52 pays (sur 55), l’accord a été ratifié par 22 d’entre eux, le seuil requis par la commission de l’institution pour pouvoir justement prendre effet.

Lire aussi: Togo : le président Faure Gnassingbé à Londres la semaine prochaine

Les différents pays signataires poursuivent depuis le 20 mai des négociations bilatérales, notamment sur les produits qui feront l’objet d’une libéralisation ou au contraire en seront exclus.

L’exclusion repose sur certains critères tels que la sécurité alimentaire (blé, riz…), les recettes douanières,  l’impact socio-économique. (santé public, protection de certaines industries…). Ces échanges porteront également sur les conditions applicables pour que les marchandises bénéficient de la franchise de droits de douane.

Les résultats de ce cycle de discussions seront entérinés lors d’une conférence ministérielle, les 7 et 8 juin prochains à Addis-Abeba, en Éthiopie, avant la tenue du grand sommet des chefs d’État et de gouvernement en vue de lancer la première phase opérationnelle, le 7 juillet à Niamey, au Niger.

Avec jeuneafrique.com

Plus d'articles
Egypte : des archéologues découvrent des momies avec des “langues en or”