in ,

Libye : démission du gouvernement intérimaire

Le gouvernement intérimaire libyen d’Abdallah al-Thani siégeant dans l’est de la Libye a présenté le 13 septembre 2020 sa démission au président de la Chambre des représentants du pays, Aguila Salah Issa, a fait savoir le journal en ligne libyen Al-Wasat. 

Plus tôt dans la journée, le chef du parlement a convoqué une réunion d’urgence avec la participation du Premier ministre, des ministres des blocs économique et social, du chef de la Banque centrale et d’autres responsables pour évoquer les problèmes de ces secteurs. Il était notamment question des pannes d’électricité, ce qui a provoqué une vague de mécontentement.

Aliko Dangote : voici le plus grand pari de l’homme le plus riche d’Afrique

Ainsi, des manifestations se sont tenues dans plusieurs villes de l’est de la Libye, dont Benghazi, pour protester contre les coupures d’électricité qui durent parfois plus de huit heures par jour, ainsi que contre des prix élevés du carburant, de la nourriture et des produits de première nécessité. Des actions de protestation ont également eu lieu le mois dernier dans la partie ouest du pays, contrôlée par le gouvernement d’union nationale (GNA) de Fayez el-Sarraj, y compris à Tripoli. 

Ce dimanche 13 septembre, des manifestants ont mis le feu au siège du gouvernement de Benghazi, provoquant d’importants dégâts matériels, selon une source de sécurité. «Aux premières heures de dimanche, un groupe de manifestants a attaqué le bâtiment du Conseil des ministres et l’a incendié avant de prendre la fuite», a indiqué à l’AFP, sous le couvert de l’anonymat, une source du ministère de l’Intérieur du gouvernement installé dans l’est du pays. 


Ad Nunyalab


Ad Nunyalab

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Togo : ponts et cultures détruits dans Dankpen ; le Gouvernement promet un accompagnement

Cristiano Ronaldo : un de ses petits secrets dévoilé