Le gouvernement d’union nationale (GNA)  a lancé ce jeudi, un mandat d’arrêt contre le maréchal Khalifa Haftar.

Il est accusé, avec six (6) de ses officiers, de raids aériens contre des installations et quartiers civils.



Lire aussi : Naufrage en RDC : le président Félix Tshisekedi décrète une journée de deuil national

On enregistre pour l’heure, 205 morts et plus de 900 blessés depuis le début des affrontements à Tripoli.

Rappelons qu’au cours de la semaine, l’Armée nationale libyenne (ANL) du maréchal Haftar a émis un mandat d’arrêt contre Fayez al-Sarraj, chef du GNA et quelques personnes de son gouvernement.