in

Libye : un cousin de Kadhafi désigne les responsables de la crise et exige des excuses

Ahmed Kadhaf al-Dam, cousin de l’ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi et dirigeant du Front libyen de la lutte nationale, estime que la crise en Libye est le résultat des «erreurs» commises par l’Otan et le Conseil de sécurité de l’Onu qui devraient présenter leurs excuses officielles au peuple libyen pour l’agression de 2011.

Un vaccin US contre la Covid-19 peut être prêt avant la présidentielle, selon Trump

« L’Otan et le Conseil de sécurité de l’Onu sont responsables de tout ce qui se passe aujourd’hui en Libye. Ils devraient officiellement présenter leurs excuses aux Libyens et commencer à corriger leurs erreurs, car ils continuent de les commettre », a indiqué Kadhaf al-Dam, qui a occupé le poste de coordinateur pour les relations entre l’Égypte et la Libye pendant les dernières années du régime de Kadhafi. « L’agression de l’Otan a détruit la soupape de sécurité importante de toute la région nord-africaine » qu’était la Libye.

« En 2011, le Conseil de sécurité de l’Onu a endossé la responsabilité de tout ce qui se passe en Libye. Pourquoi a-t-il permis aux extrémistes et aux terroristes d’apparaître en Libye alors qu’il n’y en avait pas auparavant, ni en Libye, ni en Afrique du Nord ? » se demande Ahmed Kadhaf al-Dam.

Mauritanie / Remaniement : le Président change de gouvernement après 1 an au pouvoir

Selon lui, « l’Occident ne veut pas que le problème libyen soit réglé, l’Occident profite du chaos » dans ce pays, car le Conseil de sécurité peut mettre fin au cataclysme en Libye en quelques heures s’il le souhaite.

Comme le rapporte Sputnik, le Front libyen de la lutte nationale est l’un des mouvements politiques des partisans de Mouammar Kadhafi dont beaucoup vivent en exil depuis les événements de 2011 et sont en opposition au gouvernement d’union nationale (GNA) siégeant à Tripoli. Des anciens militaires, membres du mouvement, serviraient dans l’armée nationale libyenne de Khalifa Haftar.



Saham Ad

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

France : prise d’otages ce 6 août dans une banque du Havre

Togo / Covid-19 : réduction de l’impôt dans les domaines les plus touchés