Crédit Photo : Le Parisien

Ligue 1 : dans une ambiance électrique, l’OM et le PSG se neutralisent

Il n’aura manqué que des buts. Au terme d’un 101e classique qui aura tenu toutes ses promesses, l’Olympique de Marseille et le Paris Saint-Germain n’ont pas réussi à se départager (0-0). Si Neymar (14e) d’abord, puis Milik (21e) pensaient avoir débloqué les compteurs en début de rencontre, l’assistance vidéo à l’arbitrage aura eu raison des réalisations des deux hommes.

Réduit à 10 peu avant l’heure de jeu, le PSG a tenu face à un Olympique de Marseille galvanisé par son public. Retour sur la rencontre et les buts. Tout un stade, toute une ville, tout un peuple vibre pour ce moment. Dans un Orange Vélodrome et ses 65 000 supporteurs chauffés à blanc, Lionel Messi donne le coup d’envoi de ce 101e classique entre le Paris Saint-Germain et l’Olympique de Marseille. Dans les premières minutes, le combat est rude, les contacts sont âpres et Paris concède le premier coup-franc de cette rencontre. Dimitri Payet est à la baguette et sert idéalement Arkadiusz Milik, qui ne parvient pas à ajuster le cadre (3e).

Premier coup de chaud. Poussés par leur public, les Marseillais réalisent un gros pressing qui empêche les Parisiens de développer leur jeu et de servir leur quatuor offensif. La possession est plutôt en faveur des Olympiens même si Paris réussit à casser le rythme quand le ballon est sien. Une fois l’épisode méditerranéen passé, le PSG finit par poser le pied sur le ballon et imposer son rythme, avant que le match ne s’emballe complètement. À la récupération d’un ballon côté gauche, Angel Di Maria sert parfaitement Neymar Jr dans la surface de réparation. L’international brésilien arme une puissante frappe déviée dans les buts par un défenseur marseillais (14e).

Si Paris croit débloquer les compteurs, le but est refusé pour une position de hors-jeu de Neymar. Quelques minutes plus tard, Lirola côté droit centre au point de penalty pour Arkadiusz Milik, qui contrôle avant d’armer une puissante frappe. Keylor Navas est battu, mais là encore, le but est refusé pour une position de hors-jeu (21e). À la demi-heure de jeu, Paris monopolise le cuir (64 % de possession de balle) et se procure les meilleures opportunités à l’instar de Messi (27e, 35e, 42e), Mbappé (31e), Neymar Jr (31e, 37e) ou Kimpembe (40e).

Mais le club de la capitale ne parvient pas à briser le verrou marseillais et un coup dur va même frapper le camp parisien avec la blessure de Marco Verratti, remplacé par Idrissa Gueye (45e+4). Après quatre minutes de temps additionnel, les vingt-deux acteurs de ce choc rentrent aux vestiaires sur un score nul et vierge (0-0), rapporte footmercato.

Plus d'articles
France : un nouveau gouvernement attendu le lundi 6 juillet