Ligue 1 : Lens arrache un match nul face Reims

Après trois semaines sans match officiel pour cause de contamination massive au coronavirus au sein de l’effectif, les Sang et Or avaient des fourmis dans les jambes et entraient dans ce match avec beaucoup de mordant. Le danger se rapprochait du but de Rajkovic, titulaire malgré un cocard impressionnant et Banza ouvrait logiquement le score de la tête sur corner pour les Nordistes (1-0, 21e). Peu inspirés offensivement, les Rémois se procuraient une première occasion avant la pause sur une tête de Dia, repoussée par Leca, qui répondait à une frappe menaçante de Kakuta.

 

 

Alors qu’ils avaient bien géré le premier acte, les hommes de Franck Haise déchantaient complètement au retour des vestiaires lorsque Cafaro égalisait d’une frappe rasante suite à un dégagement de Rajkovic (1-1, 47e). Pas irréprochable sur ce but, Leca affichait une lourde responsabilité sur le suivant en laissant le ballon lui échapper sur une frappe de Dia dans un angle fermé (1-2, 54e).

 

 

 

Malgré ce scénario dur à digérer, les Nordistes n’abandonnaient pas et égalisaient sur un but contre son camp de Foket provoqué par Kalimuendo (2-2, 77e). Une joie de courte durée, car, dans la foulée, Dia reprenait son show et pensait plier le match, d’abord sur une frappe qui débouchait sur le CSC de Medina (2-3, 79e), puis en s’offrant un doublé au terme d’un festival dans la surface (2-4, 81e).

 

 

Quel but ! Alors qu’on pensait l’affaire entendue, Sotoca s’offrait un doublé express (90e, 90e+1) pour permettre à son équipe d’arracher le match nul. Et dire que Lens aurait même pu s’imposer si l’arbitre, après consultation de la VAR, n’avait pas annulé un penalty sévèrement sifflé contre Abdelhamid dans les dernières secondes. Le match est soldé par un score (4-4). Quel scénario !

 

 

source : maxifoot.fr

Plus d'articles
Togo : Églises fermées, Dieu en colère contre les autorités togolaises ?