L’intégration africaine en célébration à Lomé

Professeur Robert Dussey, ministre togolais des Affaires étrangères, de la Coopération et de l’Intégration africaine
Professeur Robert Dussey, ministre togolais des Affaires étrangères, de la Coopération et de l’Intégration africaine

Ce mardi 24 mai a été lancée la première édition de la semaine de l’intégration africaine à Lomé. Une semaine dédiée aux communautés africaines vivant à Lomé.  Ceci par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et de l’Intégration africaine, Robert Dussey.

« L’intégration africaine, c’est la libre circulation des biens et de mouvements sur tout le continent africain. Pour ce faire, l’intégration suppose avant tout, une volonté politique, une harmonisation des politiques, la mise en place d’institutions continentales et une unité d’action (…)», a déclaré le Ministre Dussey à l’ouverture des activités.

Pour la concrétisation de cet idéal, « (…) la promotion de la paix, de l’unité, de la solidarité, de la cohésion et de la coopération entre les États africains et leurs peuples » sont indispensables, a t-il souligné.

Il s’agit pendant cette semaine de promouvoir l’idéal panafricain et de faire ressortir l’engagement du gouvernement à accorder aux étrangers vivant au Togo, la pleine jouissance de leurs droits en matière d’intégration sous-régionale et continentale.

Diverses activités sont prévues dans le cadre de ces journées. Des conférences-débats se sont tenues cette première journée. La journée du 25 mai est consacrée à la culture.

Des danses folkloriques des troupes du Bénin, du Burkina Faso, du Cameroun, de la Centrafrique, du Nigeria, du Tchad et du Togo et la dégustation des mets africains sont aussi prévues tout au long de la semaine.

Notons que plusieurs personnalités administratives étaient présentes pour l’occasion. Il s’agit du Colonel  Damehame Yark de la Sécurité et de la protection civile entre autres et des ambassadeurs et chefs des institutions internationales.

Plus d'articles
Barça : le numéro 10 de Messi retiré de force avant sa retraite ?