L’Iran a attaqué 2 bases militaires américaines ce mercredi; plus de 80 morts ; Israël dans le viseur

Les représailles iraniennes contre les Etats-Unis après l’assassinat du général Qassem Soleimani ont commencé dans la nuit du mardi 7 au mercredi 8 janvier, a-t-on appris ce jour.

« Une douzaine de missiles » ont été tirés cette nuit contre les bases irakiennes d’Aïn al-Assad, à quelque 180 kilomètres à l’ouest de la capitale, et d’Erbil qui abritent des soldats américains. « Il est clair que ces missiles ont été tirés depuis l’Iran », a écrit le Pentagone dans un communiqué.

L’Iran promet d’attaquer 35 cibles américaines pour se venger de l’assassinat du général Soleimani

« Ces bases avaient été placées en alerte en raison d’informations sur le fait que le régime iranien prévoyait d’attaquer nos forces et nos intérêts dans la région », a ajouté le ministère américain de la Défense.

Dans un communiqué, les Gardiens de la Révolution iraniens ont menacé de « réponses encore plus dévastatrices » en cas de riposte américaine. L’armée idéologique iranienne a également menacé de frapper des pays : Israël et « des gouvernements alliés » de l’Amérique. « Nous conseillons au peuple américain de rappeler les troupes américaines (déployées dans la) région afin d’éviter de nouvelles pertes et de ne pas permettre que la vie de ses soldats soit davantage menacée par la haine toujours croissante du régime » américain, a-t-elle ajouté.

Irak : le général Qassem Soleimani est tué sur ordre de Trump

« Nous ne recherchons pas l’escalade », dit Téhéran

« L’Iran a pris des mesures proportionnées de légitime défense conformes à l’article 51 de la Charte des Nations unies en attaquant une base à partir de laquelle une lâche attaque armée contre nos citoyens et officiers de haut rang a été lancée, a écrit sur son compte Twitter le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif. Nous ne recherchons pas l’escalade ou la guerre, mais nous nous défendrons contre toute agression. »

Selon des informations de journalistes américains citant des sources militaires, un missile aurait touché l’aéroport d’Erbil et dix la base d’Aïn al-Assad, tandis que quatre frappes auraient échoué.

Selon les premiers bilans, cette attaque aurait fait plus de 80 morts.

Des hackers iraniens attaquent le gouvernement américain (photo)

Une déclaration officielle de Donald Trump attendue dans la journée

« Tout va bien  ! Des missiles ont été tirés depuis l’Iran sur deux bases militaires situées en Irak. Une évaluation des pertes et des dégâts est en cours. Jusqu’ici tout va bien ! », a réagi sur son compte Twitter le président américain Donald Trump, qui annonce qu’il fera une déclaration ce mercredi.

Plus d'articles
Russie / Covid-19 : Vladimir Poutine vacciné