Liverpool : « S’il avait été noir, Klopp aurait perdu son travail »

Depuis juin dernier, à chaque coup d’envoi de match de Premier League, les joueurs posent un genou à terre en référence au mouvement « Black Lives Matter »; la lutte contre le racisme étant devenue un sujet majeur en Angleterre.

Dans une interview donnée au site PlayOJO, John Barnes, ancien joueur de Liverpool (1987-1997), s’est exprimé sur le sujet du racisme sans langue de bois : « Je vais prendre Klopp comme exemple. Était-il en plein succès durant ses deux premières années au club, avec vingt-cinq points de retard sur la tête du classement ? Nous pensions malgré tout que c’était l’homme de la situation. Mais dans des circonstances différentes, il aurait perdu son travail. S’il avait été noir, il aurait perdu son travail au cours de ces deux premières années. S’il avait été anglais, il aurait aussi perdu son travail », a-t-il indiqué.

Le champion d’Angleterre 1990 a ensuite pointé du doigt l’inefficacité des campagnes contre le racisme qui, selon lui, ne règle en rien le problème. « Quand Raheem Sterling dit “Pas de place pour le racisme”, un fan de Man City qui l’apprécie peut l’écouter, et encore. Mais pour 99% des fans qui ne supportent pas City, en quoi seront-ils influencés par ses mots ? »

Pour l’ex-attaquant âgé aujourd’hui de 57 ans, une des solutions passent par des prises de conscience individuelle : « Ce sont les manières de penser de chacun qui doivent changer. Le football peut poser le problème sur la table, mais ne peut pas le changer…Tant qu’on ne fait pas sa propre analyse de soi, rien ne changera», conclue-t-il. 

Avec sport.fr


Phone Promo TG

Performances Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
Mercato : Timothy Fosu-Mensah dans le viseur de l’OM