L’OIF recrute (17 avril 2021)

  1. ATTACHÉ(E) DE PROGRAMME, PÔLE ETAT DE DROIT – PARIS – L’ORGANISATION INTERNATIONALE DE LA FRANCOPHONIE

L’Organisation internationale de la Francophonie regroupe 54 Etats et gouvernements membres, 7 associés et 27 observateurs répartis sur les cinq continents, rassemblés autour du partage d’une langue commune : le français. Consciente des liens que crée entre ses membres le partage de la langue française et de valeurs universelles, elle œuvre au service de la paix, de la coopération, de la solidarité et du développement durable.

Titre du poste : Attaché(e) de programme, pôle Etat de droit

Lieu d’affectation : Paris

Statut et grade : Emploi à recrutement international / Niveau P2, grade P2-1/P2-6

Durée de l’engagement : 3 ans, renouvelable, assortie d’une période probatoire de 6 mois

Traitement annuel de base : Entre 36 894 euros et 42 429 euros, en fonction du profil

Ajustement annuel de poste : Entre 8 209 euros et 9 440 euros, en fonction du profil

Autres avantages :

En cas de recrutement en dehors du lieu d’affectation : prise en charge du transport A/R du lieu de recrutement au lieu d’affectation (+ indemnité de première installation) ;

Allocations et indemnités prévues par le Statut du personnel et participation au régime de prévoyance de l’Organisation.

Date limite d’envoi des candidatures : 06/05/2021

Numéro de l’appel à candidatures : AC/SRH, N° 15 du 14 avril 2021

FONCTIONS PRINCIPALES

Au sein de la Direction des Affaires politiques et de la Gouvernance démocratique (DAPG), sous l’autorité du Directeur et de la chef de pôle, les deux Attaché(e)s de programme contribuent à l’élaboration et à la mise en œuvre des projets, de la planification et des actions qui concourent à la réalisation des objectifs que l’OIF s’est fixée dans les domaines de la paix, de la démocratie et des droits de l’Homme.

A ce titre, et sous la coordination de la Chef du pôle « Etat de droit », les deux Attaché(e)s de programme effectueront les missions suivantes :

-se tenir informé(e)s, dans leur(s) domaine(s) d’intervention(s), de l’évolution des politiques et des techniques et développer une réflexion prospective ;

-contribuer, dans leur(s) secteur(s) d’intervention, à l’analyse des besoins des pays, à la recherche et la définition des projets et des actions les plus pertinentes pour y répondre ;

-participer à la définition et planification des actions menées par le Pôle Etat de droit, à leur mise en œuvre, évaluation et suivi ;

-identifier les personnes ressources nécessaires pour répondre aux besoins des projets, assurer la planification, la coordination et le suivi de leur travail ;

-assurer la gestion administrative et financière des actions déployées ;

-proposer des outils de suivi et évaluation des actions conduites ;

-effectuer des missions liées à la préparation, au déroulement et à l’évaluation des activités et projets dont ils/elles ont la charge ;

-développer des actions de communication et valorisation des actions menées ;

-assurer le suivi et l’analyse de l’actualité politique de certains pays du continent européen, membres de l’OIF, ainsi que d’organisations régionales.

Plus spécifiquement, les Attaché(e)s de programme auront pour missions respectives, sous la coordination de la Chef de pôle, de :

Attaché(e) de programme chargé(e) de la coopération juridique et judiciaire :

-contribuer à la mise en œuvre des actions d’appui et aux relations avec les structures nationales dans le domaine de la coopération juridique et judiciaire, en lien avec les partenaires de l’OIF et en particulier les Réseaux institutionnels de la Francophonie concernés ;

-assurer le suivi et la mise en œuvre des actions du Pôle portant sur la réforme de la justice ;

-coordonner, organiser, structurer, rationnaliser le soutien de l’OIF aux actions de formation et de renforcement de capacités des acteurs de la justice ;

-mettre en œuvre et suivre les partenariats avec les organisations et institutions régionales de coopération juridique et judiciaire tout en veillant à une participation francophone concertée plus active au sein de ces organisations ;

-accomplir, en fonction des nécessités de service, toute autre mission ou tâche qui lui seront confiées par la Chef de Pôle et le Directeur de la DAPG.

Attaché(e) de programme chargé(e) de l’état-civil :

-assurer le montage, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation des actions de terrain déployées dans le cadre du projet état civil ;

-contribuer au montage et à la rédaction de projets de terrain en faveur de l’enregistrement des naissances et participer aux actions de levées de fonds ;

-identifier, mettre en œuvre et suivre les partenariats avec les organisations et institutions régionales actives sur les questions relatives à l’enregistrement des faits d’état civil tout en veillant à une participation francophone concertée plus active au sein de ces organisations ;

-assurer le suivi et la mise en œuvre de toutes autres actions du projet-phare état civil ;

appuyer la chef de projet, en tant que de besoin, à la coordination et la gestion administrative et financière du projet-phare état civil ;

-contribuer à la mise en œuvre des actions du Pôle portant sur la réforme de la justice, la formation et le renforcement de capacités des acteurs de la justice ;

-accomplir, en fonction des nécessités de service, toute autre mission ou tâche qui lui seront confiées par la chef de Pôle et le Directeur de la DAPG.

CRITERES DE SELECTION

Le ou la candidat(e) au poste devra :

-être ressortissant d’un État ou gouvernement membre de l’OIF ;

-être titulaire d’un diplôme d’études supérieures, de niveau master (Bac +4 minimum) en droit, relations internationales et/ou sciences politiques ;

-posséder une expérience en gestion de projets internationaux, d’au moins trois (3) ans, pour le compte d’une organisation non gouvernementale, d’une coopération bilatérale ou multilatérale dans le(s) secteur(s) concerné(s) : état civil et coopération juridique et judiciaire ;

-une expérience en suivi pays et analyse politique constituerait un avantage, notamment concernant le continent européen ;

-maîtriser les grands enjeux stratégiques des pays francophones et des dynamiques internationales, notamment dans les domaines d’intervention du Pôle Etat de droit : justice, droits de l’Homme, état civil ;

-avoir une parfaite maîtrise de la langue française, avec une bonne capacité de rédaction de documents stratégiques, notes, rapports et synthèse, une pratique confirmée d’une autre langue d’usage international (Anglais), serait un atout ;

-faire preuve d’une aptitude à travailler dans des situations d’urgence et en équipe dans un milieu multiculturel, et posséder de grandes qualités de synthèse et de rédaction ;

-avoir une bonne connaissance et une bonne pratique de l’informatique (Word, Excel et PowerPoint).

Seul(e)s les candidat(e)s présélectionné(e)s par le comité consultatif de sélection seront contacté(e)s. Seules les candidatures enregistrées en ligne avec un Curriculum vitae et une lettre de motivation seront examinées.

L’Organisation internationale de la Francophonie est un environnement non-fumeur. Une attention particulière sera apportée aux candidatures féminines ainsi qu’aux candidatures émanant des ressortissants d’États et de gouvernements membres non représentés ou sous-représentés au sein de l’Organisation.

L’âge de départ à la retraite au sein de l’Organisation est fixé à 65 ans.

En raison du grand nombre de candidatures, aucune information ne sera donnée par téléphone. Tout dossier non reçu via la plateforme de recrutement en ligne ne sera pas recevable.

L’Organisation internationale de la Francophonie ne demande pas de frais ni d’information relative aux comptes bancaires des candidats à aucun stade du processus de recrutement ni pour la participation à des conférences ou à des formations. Les appels à candidature pour un poste, un volontariat ou un stage sont exclusivement diffusés sur le site officiel francophonie.org, le portail jeunesse.francophonie.org et la plateforme de recrutement de l’OIF, puis relayés sur les réseaux sociaux. L’OIF n’octroie pas de bourses d’études. Toute offre accompagnée d’une demande de règlement est frauduleuse. »

Cliquez ici pour postuler. 

II. ATTACHÉ(E) DE PROGRAMME, PÔLE DÉMOCRATIE – PARIS – L’ORGANISATION INTERNATIONALE DE LA FRANCOPHONIE

L’Organisation internationale de la Francophonie regroupe 54 Etats et gouvernements membres, 7 associés et 27 observateurs répartis sur les cinq continents, rassemblés autour du partage d’une langue commune : le français. Consciente des liens que crée entre ses membres le partage de la langue française et de valeurs universelles, elle œuvre au service de la paix, de la coopération, de la solidarité et du développement durable.

Titre du poste : Attaché(e) de programme, pôle Démocratie

Lieu d’affectation : Paris

Statut et grade : Emploi à recrutement international / Niveau P2, grade P2-1/P2-6

Durée de l’engagement : 3 ans, renouvelable, assortie d’une période probatoire de 6 mois

Traitement annuel de base : Entre 36 894 euros et 42 429 euros, en fonction du profil

Ajustement annuel de poste : Entre 8 209 euros et 9 440 euros, en fonction du profil

Autres avantages :

En cas de recrutement en dehors du lieu d’affectation : prise en charge du transport A/R du lieu de recrutement au lieu d’affectation (+ indemnité de première installation) ;

Allocations et indemnités prévues par le Statut du personnel et participation au régime de prévoyance de l’Organisation.

Date limite d’envoi des candidatures : 06/05/2021

Numéro de l’appel à candidatures : AC/SRH, N° 14 du 14 avril 2021

FONCTIONS PRINCIPALES

Sous l’autorité du Directeur des Affaires politiques et de la Gouvernance démocratique (DAPG) et du chef de pôle, au sein du Pôle « Démocratie », le/la titulaire contribuera à l’élaboration et à la mise en œuvre des activités destinées à la réalisation des objectifs fixés par l’OIF dans les domaines de la paix, de la démocratie et des droits de l’Homme.

A ce titre, et sous la supervision et la coordination du Chef du pôle « Démocratie », l’Attaché(e) de programme :

– est responsable, selon la répartition des tâches, des activités, suivi-pays et organisations régionales. Dans ce cadre, il/elle assure le suivi de la situation générale dans les pays relevant de son portefeuille, des partenariats et activités avec les organisations régionales partenaires et la rédaction des notes et rapports internes destinés au Cabinet et aux instances ;

-contribue à la conception et à la mise en œuvre des activités relevant du pôle, en particulier celles afférentes au projet Processus démocratiques. A ce titre, il/elle sera appelé(e) à coordonner la préparation administrative et le déploiement des missions. Il/elle participe à la rédaction du compte rendu d’exécution (semestriel et annuel) du projet ;

-contribue à la réflexion et aux échanges visant au renforcement, à l’innovation et à la valorisation des actions d’assistance aux processus démocratiques ;

-contribue à la réflexion, à l’élaboration des planifications annuelles et aux programmations quadriennales ;

formule des propositions d’actions de communication, de valorisation et de visibilité des événements internes ou externes (conférences, séminaires, articles pour la lettre d’information et le site Internet de l’OIF) ;

-participe à la rédaction de rapports périodiques, de documents techniques d’exécution, de correspondances, de comptes rendus (réunions, séminaires, conférences, colloques, etc.), ainsi qu’à la préparation des rapports, dossiers et communiqués de presse, sur les thématiques relevant du Pôle « démocratie » ;

-s’acquitte de toutes autres tâches connexes ou missions confiées par le Directeur, le Chef de pôle, ou tout membre de la Direction désigné par l’un ou l’autre.

Plus spécifiquement, les Attaché(e)s de programme auront pour missions respectives, sous la coordination du Chef de pôle, de :

Attaché(e) de programme chargé(e) de l’observation électorale et de la promotion de la participation des femmes à la vie politique :

-assurer le suivi des situations politiques des pays membres de l’OIF et des Organisations régionales suivants : Amérique du Nord et Latine et Caraïbes, Organisation des États Américains (OEA), Communauté des Caraïbes (CARICOM) ;

-identifier, élaborer et mettre en œuvre des actions dans le domaine de l’observation des élections et du renforcement de la participation des femmes aux processus politiques, dans le cadre du projet Processus démocratiques ;

-contribuer au renforcement du pôle et à l’atteinte des résultats fixés ;

-collaborer avec les Directions, Unités, Services et Représentations de l’OIF en vue de renforcer la coordination et la cohérence des activités afférentes au projet Processus démocratiques.

Attaché(e) de programme chargé(e) du contentieux électoral, de la participation des jeunes à la vie politique et de la lutte contre la désinformation :

-assurer le suivi des situations politiques des pays membres de l’OIF et des Organisations régionales suivants : pays de l’Océan Indien et Commission de l’Océan Indien (COI) ;

-assurer le suivi du partenariat avec le Réseau institutionnel suivant : l’Association des Cours et Conseils constitutionnels (ACCF) ;

-identifier, élaborer et mettre en œuvre des actions dans le domaine du renforcement du contentieux électoral et du renforcement de la participation des jeunes aux processus politiques, dans le cadre du projet Processus démocratiques ;

-contribuer à la mise en œuvre du projet « Lutte contre la désinformation », sous l’autorité du chef de projet ;

-assurer le suivi budgétaire des activités engagées et à l’atteinte des résultats fixés ;

-collaborer avec les Directions, Unités, Services et Représentations de l’OIF en vue de renforcer la coordination et la cohérence des activités afférentes au projet Processus démocratiques.

CRITERES DE SELECTION

Le ou la candidat(e) au poste devra :

-être ressortissant(e) d’un État ou gouvernement membre de la Francophonie ;

-être titulaire d’un diplôme d’études supérieures, de niveau bac+4 minimum en relations internationales, sciences politiques, droit ou dans une discipline en lien avec les attributions du poste ;

-avoir une excellente maîtrise de la langue française. Une bonne connaissance d’une autre langue internationale (Anglais, Espagnol, Portugais), serait un atout ;

-posséder une expérience professionnelle avérée dans le domaine des processus démocratiques, d’au moins trois (3) années, en particulier dans le domaine électoral, des médias, de promotion des femmes dans la vie politique, de financement des activités politiques et électorales, du contentieux, de la promotion et/ou de participation des jeunes à la vie politique, de la lutte contre la désinformation ;

-avoir d’excellentes qualités en matière d’analyse politique, de rédaction et de synthèse ;

-démontrer une connaissance générale de la Francophonie et du fonctionnement de l’OIF et une connaissance avérée des contextes politiques et institutionnels des pays de l’espace francophone ;

-avoir une bonne expérience dans la gestion et la mise en œuvre de projets ;

-avoir une aptitude à travailler en équipe, y compris parfois dans l’urgence, et à respecter des délais courts ;

-être capable de travailler en milieu interculturel et de façon autonome, et savoir faire preuve de flexibilité, de disponibilité, d’adaptation, de discrétion et de réserve ;

-avoir une bonne connaissance et une bonne pratique des outils numériques et informatiques ainsi que des médias et réseaux sociaux. Avoir une expérience ou connaissance de fonctionnement d’un système de gestion et d’information intégré constitue un atout.

Seul(e)s les candidat(e)s présélectionné(e)s par le comité consultatif de sélection seront contacté(e)s. Seules les candidatures enregistrées en ligne avec un Curriculum vitae et une lettre de motivation seront examinées.

L’Organisation internationale de la Francophonie est un environnement non-fumeur. Une attention particulière sera apportée aux candidatures féminines ainsi qu’aux candidatures émanant des ressortissants d’États et de gouvernements membres non représentés ou sous-représentés au sein de l’Organisation.

L’âge de départ à la retraite au sein de l’Organisation est fixé à 65 ans.

En raison du grand nombre de candidatures, aucune information ne sera donnée par téléphone. Tout dossier non reçu via la plateforme de recrutement en ligne ne sera pas recevable.

L’Organisation internationale de la Francophonie ne demande pas de frais ni d’information relative aux comptes bancaires des candidats à aucun stade du processus de recrutement ni pour la participation à des conférences ou à des formations. Les appels à candidature pour un poste, un volontariat ou un stage sont exclusivement diffusés sur le site officiel francophonie.org, le portail jeunesse.francophonie.org et la plateforme de recrutement de l’OIF, puis relayés sur les réseaux sociaux. L’OIF n’octroie pas de bourses d’études. Toute offre accompagnée d’une demande de règlement est frauduleuse. »

Cliquez ici pour postuler. 

Plus d'articles
Islande : l’ex-président Gudni Johannesson réélu avec plus de 92 % des voix