L’OMS se prononce sur les déclarations américaines relatives à l’origine du nouveau coronavirus

L’OMS a jugé lundi 4 mai « spéculatives » les déclarations des dirigeants américains affirmant disposer de preuves que le nouveau coronavirus provient d’un laboratoire de la ville chinoise de Wuhan, berceau de la pandémie.

Donald Trump : “les Etats-Unis pourraient demander des dommages et intérêts à la Chine”

« Nous n’avons reçu aucune information, ni preuve spécifique du gouvernement américain concernant l’origine présumée du virus, donc pour nous cela reste spéculatif », a déclaré lors d’une conférence de presse virtuelle depuis le siège de l’organisation à Genève Michael Ryan, directeur des programmes d’urgence de l’OMS.

Après avoir accusé la Chine d’avoir dissimulé l’émergence et la propagation du nouveau coronavirus, Washington affirme détenir des « preuves » qu’il provenait d’un laboratoire de Wuhan, et le président Donald Trump a menacé Pékin de « taxes douanières punitives ».

Pour le secrétaire d’État Mike Pompeo, « ce n’est pas la première fois » que la Chine met ainsi « le monde en danger » à cause de « laboratoires ne respectant pas les normes ».

L’OMS observe n’avoir pas la preuve matérielle des allégations de l’administration américaine, et souligne se fonder uniquement sur les données scientifiques à sa disposition.

Coronavirus : le Covid-19 serait d’origine naturelle, selon l’OMS

« Comme toute organisation se fondant sur la preuve, nous aimerions vivement recevoir toute information sur l’origine du virus. Si ces données et ces preuves sont disponibles, il revient au gouvernement américain de décider s’il peut les partager, et quand, mais il est difficile pour l’OMS de se prononcer en l’absence d’information » soutenant ces hypothèses, a avancé Michael Ryan.

Plus d'articles
Serie A : un doublé de Cristiano et la Juve l’emporte sur Parme