logo afelTrès cher(es) internautes auditeurs /auditrices de www.l-frii.com bonsoir !
Faire connaitre des personnes et des organisations qui s’illustrent positivement, qui inscrivent le Togo dans un avenir radieux, tel est l’objectif de « L-FRII, une personne, un modèle, un parcours ».
Cet après-midi, nous partons à la découverte de l’ONG AFEL(Association Féminine la Lumière), une des organisations qui de par ses actions contribue au développement humain durable au Togo en compagnie de trois dames : Mme Zinsou-Yemeh la coordinatrice, Mme Kpegba Mimi la Présidente et Mme Kinin-Gaka membre du Conseil d’Administration.
Mesdames bonsoir !
Bonsoir L-FRII… !!!
Mesdames, nul autre que vous ne saurait, mieux présenter votre organisation. Alors madame la coordinatrice, nos internautes voudraient mieux vous connaitre !
Merci, je suis Mme Zinsou-Yemeh Akuélé, coordinatrice de l’ONG AFEL. Notre organisation a vu le jour le 17 Avril 1999à Lomé avec 7 membres à l’époque.Elle dispose comme organes, l’Assemblée Générale, le Conseil d’Administration, le Bureau Exécutif, la Coordination et le Commissariat au Compte.
Elle a pour objectif originel d’informer et former la population et les leaders communautaires sur l’importance des actes juridiques d’état civil. En cette année qui, est la quatorzième d’existence, nous comptons une vingtaine de membres dans l’association.
Nous sommes joignable au N° de Tel :22218743, 23384653, email : [email protected]/[email protected]
Aujourd’hui, ce volet coexiste toujours dans nos objectifs, à coté d’autres tels que, la protection de l’environnement, l’amélioration de la santé maternelle et infantile, la vulgarisation des textes de lois adoptés et promulgués, auprès de la base.
Mesdames, votre organisation fête sa quatorzième année d’existence. Madame la coordinatrice, pourriez-vous nous faire un bref historique sur vos activités et actions menées ?
Les projets initiés par AFEL de 1999 à 2001 ont été à 100% financés par notre organisation. Mais depuis 2001,nous sommes en relation avec plusieurs partenaires à savoir : Ambassade des Etats Unis au Togo, la Francophonie, Global Fund for Women, PNUD, UNFPA, FIAD-ISM, NED(National Endowment for Democracy), SCAC (Service de Coopération et d’Action Culturelle),AIF (Agence Intergouvernementale de la Francophonie),RELUTET, FODDET, Union Africaine qui nous apportent leurs appuis.
Mis à part les activités de formation sur l’importance des actes juridiques,nous menons divers projets dans le but de permettre un développement humain durable. Ainsi donc, nous avons :
-Fait établir par les tribunaux depuis 1999, plus de 13000 jugements supplétifs d’état civil sur tout le territoire, en servant d’intermédiaire,
-Sensibilisé sur la traite et la mobilité des enfants à Lomé Commune et dans la région Maritime,
-Informé sur les avantages de la décentralisation dans la région maritime et centrale.
-Formé des leaders communautaires pour qu’ils soient nos relais dans toutes les régions du Togo. Ces leaders sont communément appelés les conseillers juridiques.
-Initié des AGR (activités génératrices de revenus) aux femmes dans les préfectures de Vô et des Lacs, à savoir l’élevage des lapins et des agoutis.
-Informé les femmes sur les maladies telles que le cancer de l’utérus et le cancer des seins.
-Sillonné les préfectures pour sensibiliser sur la santé reproductrice et maternelle. Actuellement, nous sommes en collaboration avec l’Union Africaine sur le projet intitulé : Bien être de la jeune femme gage de la santé reproductrice et maternelle dans le cadre de la décennie des femmes africaines pour sensibiliser les femmes sur les méfaits des avortements clandestins.
Bref, nous pouvons dire qu’AFEL a été mobilisatrice sur le terrain et nous ne pouvons que nous réjouir du fait quenos actions menées produisent de véritables changements dans nos communautés.
Votre organisation s’est définie comme but de contribuer au développement humain durable. Qu’est-ce qui a motivé la création du prix Etoile d’Or d’Afrique Togo. Mme la Présidente ?
Le prix Etoile d’Or d’Afrique a été créé en Côte d’ivoire qui a vu l’organisation de la première et la deuxième édition. La troisième édition s’était déroulée au Benin.Ce qui a motivé ce concept, c’est qu’il existe en Afrique bien de talents et plus précisément au Togo mais ils sont cachés des jeunes et ceux-ci ne font que copier les modèles d’ailleurs via les médias. AFEL a donc servi d’intermédiaire pour montrer ces talents et leaders de proximité. Aussi, les éditions dans les autres pays ont été une réussite et donc AFEL a jugé bon d’adhérer au concept.
L’organisation de cet événement a vule dévouement de tous les membres d’AFEL en collaboration avec les partenaires du Benin.
Ainsi, le 17 Mars 2012 à la salle Agora Senghor de Lomé, la quatrième édition sur le plan continental et la première au Togo s’est déroulée.
une vingtaine de nominés dont la ministre KOUEVI-AMEDJOGBE Henriette, le Colonel BADOMBENA Ranougo Wanta et Mesdames ADJAMAGBO-JOHNSON Kafui, BAMEZON-LEGUEDE Candide et bien d’autres personnalités exerçant à titre privé, ont été rigoureusement désignés pour recevoir en ce qui les concerne le trophée Etoile d’Or d’Afrique, dans chacune des dix catégories où ils ont été retenus.Cela a été une réussite, et nous nous en félicitons.
Quel privilège offre une telle distinction Mme le membre du Conseil d’Administration?
Pour une telle distinction,le nominé est d’abord fier d’avoir été identifié. Ils ont vu leur talent caché,exposé à tout le monde. Avec cela, ils voudront aller plus loin pour faire mieux que ce qu’ils faisaient.
Bien que ce prix n’octroie pas une ressource financière, son impact social est de révéler les talents de l’Afrique et de rendre hommage à ces personnes de leur vivant.
Comme l’adage le dit si bien, les jeunes d’aujourd’hui, sont les modèles de demain. Mme la
Coordinatrice, quel est votre mot en particulier à l’endroit de cette jeunesse en quête de valeur et de référence à imiter ?
A l’endroit des jeunes, je voudrais dire qu’ils pourraient demain, succéder ces talents révélés aujourd’hui, s’ils décident de travailler. Il faudrait que les jeunes puissent prendre le pas des nominés afin que cet événement puisse être pérennisé au Togo pour le bien de notre pays. Je voudrais dire aussi que : «Tout ce que tu veux faire sur cette terre, il faut le faire bien». Il faut des actions positives de la part de cette jeunesse,pour qu’elle apporte un impact positif dans nos communautés.
Merci mesdames pour votre disponibilité et bonne soirée à vous.
C’est nous qui vous remercions !!!



LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom