Pour mettre fin à la situation d’insalubrité au Togo, l’Agence Nationale d’Appui au Développement à la Base (ANADEB) a entrepris d’accompagner les communautés à assainir leur milieu par une opération ‘quartier propre’.

La phase expérimentale de cette opération qui a démarré à Lomé depuis 2016 a permis l’assainissement d’au moins 100 quartiers de la capitale. Elle a favorisé en outre un accroissement des revenus de 7 000 travailleurs et une amélioration de leurs conditions de vie. Enfin, elle a contribué à développer en eux le vivre-ensemble, le sens de la citoyenneté et la cohésion sociale.

Fort de ces résultats encourageants, l’opération de salubrité a été étendue en début de ce mois de décembre à douze (12) autres grandes villes du Togo. Les communautés de développement des villes de Tsévié, d’Aného, de Kpalimé, d’Atakpamé, de Sokodé, de Mango, de Tchamba, de Pagouda, de Kara, de Bassar, de Bafilo et de Dapaong ont ainsi bénéficié de l’appui de l’ANADEB pour entretenir leur cadre de vie.

Ce samedi 23 décembre l’opération s’est tenue à Lomé comme à l’accoutumée et pour la première fois à Mango. Les villes de Dapaong, Kara, Pagouda, Tchamba, Atakpamé et Tsévié ont quant à elles démarré leur opération de salubrité le 16 décembre.

En élargissant l’opération à toutes ces villes, l’ANADEB veut aider les communautés à se prendre en charge pour assurer leur épanouissement et contribuer au développement du Togo.

La Rédaction