in ,

Louane orpheline : sa relation conflictuelle avec sa mère ; « c’était compliqué… »

Douloureux souvenirs.

Dans son troisième album « Joie de vivre », qui sortira le 23 octobre 2020, Louane Emera évoque à plusieurs reprises la perte de ses parents. De sa maman, elle garde un souvenir aimant… mais parfois complexe.

C’est un épisode de sa vie qu’elle évoque encore avec difficulté. Orpheline, Louane Emera a toutefois accepté de mettre sa peine en musique dans son nouvel album, intitulé a contrario La joie de vivre. Pour rappel, son papa est mort en 2013 juste avant son passage dans The Voice – elle lui avait rendu hommage dans l’émission en chantant Imagine, de John Lennon – et sa maman a succombé à une longue maladie un an plus tard. De cette figure maternelle, elle garde un souvenir doux et ferme à la fois. « C’était une femme à poigne, avec des qualités très fortes mais effectivement très dure, confie-t-elle au magazine Paris Match. Je ne voulais rien de ce qu’elle voulait. Rien. Elle disait blanc, je disais noir, juste pour la contrarier. Même si j’avais ce côté ado rebelle, je n’allais jamais trop loin, je n’ai jamais été du genre à faire la fête. Je voulais juste le contraire d’elle. Et c’était compliqué parce que quand elle disait non, c’était non. »

Je n’étais pas capable de gérer la situation

À l’époque de son deuxième album, au titre éponyme, Louane Emera mettait déjà en musique cette incompréhension, ce destin qui l’avait laissée sur Terre sans ses parents. En dehors de son art, la jeune femme de 23 ans refusait pourtant d’évoquer le drame de sa vie. « Je n’étais pas capable de gérer la situation, poursuit-elle. Si on reprend mon histoire, je ne me suis pas arrêtée. Et c’est cette vitesse-là qui m’a aidée à surmonter le chagrin. Mais pas à le comprendre. N’importe quel mouvement trop en avant pouvait être synonyme d’effondrement. Et c’était tout ce dont je n’avais pas envie. Aujourd’hui, quand ça arrive, je suis très sereine, je sais que je suis très émotive, ce n’est pas grave. »

L’heure du pardon

En couple avec le musicien Florian Rossi depuis l’été 2018, Louane Emera est maman d’une petite Esmée. Un bonheur et un déchirement quand elle pense au fait que son bébé ne rencontrera jamais sa grand-mère maternelle. Cette transmission impossible, elle l’évoque dans le titre À l’autre, que l’on découvrira en même temps que le reste de la tracklist le 23 octobre, jour de la sortie de ce troisième opus d’une maturité dingue. « J’étais dure avec elle comme elle l’était avec moi, se souvient-elle. Mais dans cette chanson je m’excuse. Et je suis désolée. Pardon. Et je lui dirais la même chose si elle était encore là… »

Avec Purepeople




Fibre Nouveaux Quartiers


Ad Canal Box

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Climat : l’Arctique n’a jamais été aussi chaud qu’aujourd’hui

Togo / BAC 2020 : les numéros pour consulter les résultats par téléphone (SMS) ce jeudi 15 octobre