Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

>

L’UA relance l’industrie audiovisuelle

Facebook
Twitter
WhatsApp
Image du fil tchadien Grigri
Image du fil tchadien Grigri

Les ministres en charge de la Culture des États membres de l’Union africaine ont annoncé ce jeudi 23 juin, la création de la Commission africaine de l’audiovisuel et du cinéma (AACC).

Une nouvelle institution spécialisée qui résulte des efforts concertés menés depuis 13 ans. Sa mise en place avait été préconisée pour la première fois par le Conseil exécutif de l’UA à Maputo, au Mozambique, en 2003.

Cette nouvelle Commission sera responsable entre autres, de la promotion de l’évolution rapide de l’industrie audiovisuelle et cinématographique africaine, de la création des structures appropriées aux niveaux national, régional et continental.

L’industrie de l’audiovisuel et du cinéma compte pour 5 milliards USD dans le PIB continental, employant environ 5 millions de personnes. Avec la poussée actuelle de son développement, cette industrie devrait croître à plus de 20 millions d’emplois et 20 milliards USD dans la contribution annuelle du PIB.

Il faut noter que les statuts de cette institution spécialisée seront examinés au cours d’une réunion extraordinaire de la sous-commission Culture des ministres africains au début de septembre 2016 et par les ministres des affaires juridiques et de la Justice en octobre 2016.