L’UGP Togo recrute pour ces 8 postes

Dans le cadre de la mise en œuvre des projets de santé, l’Unité de Gestion des Projets, chargée de la coordination desdits projets, veut recruter du personnel immédiatement disponible, compétent, motivé et capable de travailler sous pression aux postes suivants :

  1. Un (01) responsable approvisionnement

Prix, consultations, Togo, cliniques, privées, janvier 2019, ordre national des médecins du Togo, Association des Médecins Privés du Togo, AMPT, ONMT,Sous la responsabilité du coordonnateur de l’UGP, le responsable approvisionnement aura pour missions de :

-élaborer, planifier et exécuter les plans d’approvisionnements des produits médicaux et non médicaux ;

-veiller à la transparence et au respect des procédures dans les opérations de passation des marchés pour le compte de l’UGP et des programmes ;

-appuyer les programmes/projets de santé à élaborer, mettre en œuvre et veiller à la mise à jour régulière des plans de gestion des achats et stocks (GAS) et documents annexes : quantifications nationales, plan d’approvisionnements, réceptions ;

-participer à la validation des étapes d’acquisition des produits médicaux relatifs à la chaîne pharmaceutique ;

-mettre en place un système de suivi optimal des approvisionnements des produits de santé ;

-assurer le suivi de l’exécution des contrats d’acquisition des biens, travaux et services ;

-appuyer les programmes/projets de santé dans le suivi des stocks à tous les niveaux de la chaîne de distribution ;

-assurer le suivi de la mise en œuvre du plan de distribution des intrants par la CAMEG – Togo ;

-veiller à la mise en œuvre du plan de sécurisation des intrants ;

-mettre en place un système performant de collecte de données et de gestion de l’information liée aux produits de santé ;

-mettre en place un système de suivi des importations des produits de santé par les Partenaires Techniques et Financiers ;

-assurer le secrétariat exécutif de la cellule de coordination des approvisionnements des intrants médicaux ;

-coordonner les activités et renforcer les capacités des pharmaciens des programmes, de la CAMEG-Togo et autres entités dans le cadre de la mise en œuvre des projets de santé ;

-participer à l’élaboration des rapports de progrès périodiques de qualité.

Profil

-Être titulaire d’un doctorat d’État en pharmacie ;

-avoir effectué des formations complémentaires en gestion des achats et des stocks des produits de santé, en pharmaco vigilance, en assurance qualité, en logistique, en passation des marchés…;

-avoir de solides connaissances : des normes nationales et internationales de gestion et d’approvisionnement des produits de santé, des techniques de quantification et d’élaboration des plans d’approvisionnements pharmaceutiques, de gestion des médicaments et autres produits de santé dans le domaine du VIH/Sida, de la tuberculose et du paludisme, en passation des marchés des biens et services non médicaux…;

-avoir 7 ans d’expérience professionnelle dans la gestion des approvisionnements et des stocks de produits de santé dont 5 ans dans des projets de santé relatifs au VIH/Sida, à la tuberculose et au paludisme ;

-Avoir une bonne maitrise de l’outil informatique et des logiciels de quantification;

-Être régulièrement inscrit à l’ordre des pharmaciens.

  1. Un (1) pharmacien (H/F) spécialiste en gestion des achats et des stocks (GAS) basé à Lomé

Sous la responsabilité du coordonnateur de programme, le pharmacien spécialiste GAS aura pour missions de :

-participer à la sélection des médicaments et autres intrants médicaux entrant dans les protocoles thérapeutiques standards du programme ;

-coordonner la quantification et la mise à jour régulière des besoins nationaux en médicaments et intrants médicaux pour le programme de santé ;

-coordonner l’établissement des spécifications techniques des médicaments antirétroviraux et autres intrants médicaux à commander ;

-s’assurer de l’utilisation rationnelle des antirétroviraux et intrants médicaux dont il a la charge ;

-développer et mettre en œuvre les programmes de renforcement des capacités des dispensateurs et autres personnels des formations sanitaires en gestion des stocks des médicaments et autres intrants ;

-organiser et suivre la dispensation des antirétroviraux et autres produits médicaux ;

-suivre les données de consommation des produits au niveau des centres de traitement et veiller à la mise à jour de la base de données ;

-assurer le contrôle de la qualité et l’analyse des données collectées ;

-contribuer à l’amélioration des outils de collecte ;

-rédiger les rapports de gestion et de suivi des stocks.

Profil

-Être titulaire d’un Doctorat d’État en Pharmacie ;

-avoir des formations complémentaires en : gestion des approvisionnements et de stocks des antirétroviraux ; logistique, ou autre formation équivalente ;

-avoir au moins 3 ans d’expérience professionnelle dans la gestion de produits pharmaceutiques dont 1 an dans un environnement de projets de santé ;

-avoir une maîtrise des textes règlementaires, de la politique pharmaceutique nationale, des procédures de gestion des achats et des stocks et une très bonne connaissance des programmes nationaux de santé ;

-être régulièrement inscrit à l’ordre des pharmaciens ;

-être rigoureux, dynamique, force de propositions et méthodique ; avoir des capacités de gestion d’équipe, d’organisation avec une bonne communication.

  1. Un (1) gestionnaire régional des subventions (H/F) basé à Lomé

Sous la supervision du gestionnaire des subventions, le gestionnaire régional des subventions aura pour missions de :

-élaborer le plan d’action budgétisé des activités de mise en œuvre des projets (paludisme, tuberculose et VIH et autres) au niveau de la région ;

-coordonner la mise en œuvre des activités par les différents acteurs de la région et mettre en place un système de suivi de cette mise en œuvre ;

-s’assurer de la mise en œuvre des activités programmées en assistant les différents acteurs de mise en œuvre dans tout le processus (élaboration des TDR, mobilisation des ressources, animation des activités, élaboration des rapports programmatiques et financiers) ;

-assurer la collecte et la transmission à temps des données relatives à l’appréciation de la performance des projets ;

-veiller au remplissage et à la transmission à temps des formulaires du tableau de bord ;

-S’assurer de la disponibilité à temps des rapports d’activités programmatiques et financiers des différents acteurs des districts et de la région ;

-produire mensuellement une synthèse de la mise en œuvre programmatique et financière des activités et coordonner la production du rapport trimestriel des DRS ;

-appuyer le comptable dans la conduite du processus de passation des marchés et dans l’inventaire semestriel du matériel ;

-appuyer la gestion des ressources humaines au niveau régional.

Profil

-Avoir au moins un BAC+4 en sciences sociales, sciences de la santé, suivi-évaluation…;

-une formation complémentaire en santé publique serait un atout;

-avoir au moins 4 ans d’expérience professionnelle avérée dans la mise en œuvre d’un système de planification et de suivi évaluation des projets/programmes de développement dont au moins 2 ans dans la gestion des projets de santé;

-avoir de solides connaissances dans la conception, la planification, la mise en œuvre et le suivi-évaluation des projets/programmes de santé ;

-avoir une connaissance des logiciels de traitement et d’analyse de donnée (EXCEL, EPI INFO, STATA, SPSS, etc.);

-une expérience dans la lutte contre le sida, le paludisme et la tuberculose serait un atout.

  1. Un (01) assistant suivi évaluation (H/F) basé à Lomé

Sous la supervision du coordonnateur de programme, l’assistant suivi évaluation aura pour missions de :

-superviser/exécuter les activités de suivi évaluation incluse dans les plans de travail annuels ;

-s’assurer de la mise en place et de l’application d’un mécanisme de contrôle de la qualité des données ;

-assurer la tenue et la sécurisation de toute les bases de données de suivi-évaluation à tous les niveaux ;

-coordonner les travaux d’exploitation et de gestion informatiques des données y compris leur centralisation et leur archivage ;

-procéder à la codification analytique et géographique des activités du programme;

-superviser les activités de suivi évaluation de toutes les parties prenantes à la mise en œuvre des projets au niveau décentralisé,

-participer à la réalisation des missions de contrôle et vérifications des données sur le terrain ;

-veiller à la complétude des données et de promptitude dans l’élaboration et la transmission des rapports d’activités ;

-rédiger les rapports programmatiques trimestriels et annuels d’activités sur la base d’indicateurs de performance et d’impact ;

-préparer et /ou contribuer à l’élaboration des termes de référence des études et enquêtes planifiées de suivi stratégiques et en superviser l’exécution.

Profil

-Avoir au moins un BAC+4 en sciences sociales, sciences de la santé, suivi-évaluation…;

-une formation complémentaire en santé publique serait un atout;

-avoir au moins 6 ans d’expérience professionnelle avérée dans la mise en œuvre d’un système de planification et de suivi évaluation des projets/programmes de développement dont au moins 3 ans dans la gestion de projets de santé;

-avoir de solides connaissances dans la conception, la planification, la mise en œuvre et le suivi-évaluation des projets/programmes de santé ;

-avoir une connaissance des logiciels de traitement et d’analyse de données (EXCEL, EPI INFO, STATA, SPSS, etc.) ;

-une expérience dans la lutte contre le sida serait un atout.

  1. Un (1) assistant suivi-évaluation régional volet communautaire (H/F) basé dans la région des Savanes

Sous la supervision du spécialiste suivi-évaluation volet communautaire, l’assistant suivi-évaluation régional volet communautaire aura pour missions de :

-renseigner le cadre de suivi de performance des indicateurs ;

-s’assurer de la saisie à temps des données des districts dans le DHIS2 ;

-contrôler périodiquement la saisie des données relatives à l’activité des agents de santé communautaires (ASC) et des relais communautaires (RC) sur la plateforme en ligne qui y est dédiée ;

-assurer le suivi de la mise en œuvre des activités communautaires des subventions au niveau régional ;

-appuyer l’élaboration et la validation des plannings d’activités des sous bénéficiaires (SB) ;

-veiller à l’exécution des activités planifiées par les sous bénéficiaires (SB) conformément au chronogramme ;

-participer aux activités de validation des données des sous bénéficiaires (SB) par le sous sous bénéficiaires (SSB) ;

-collecter, vérifier et analyser les rapports mensuels d’activités des SB ;

-appuyer la production des données de qualité par les SB ;

-coordonner les activités des chargés suivi évaluation des SB au niveau Régional ainsi que les activités régionales de suivi, contrôle et évaluation;

-développer et mettre en œuvre un plan de renforcement de capacités des SB ;

-participer au suivi/supervision intégrée des pairs éducateurs (PE) et des services adaptés (SA) et élaborer les rapports conséquents ;

-faire le suivi des activités de mobilisation sociale (animations socioculturelles) en direction des groupes cibles (scolaires, HSH et PS) ;

-superviser trimestriellement une séance de conseils dépistage au profit des HSH et des PS en stratégies avancé/mobile et fixe.

Profil

-Avoir au moins un BAC+3 en sciences sociales, sciences de la santé, suivi-évaluation ;

-avoir au moins 3 ans d’expérience professionnelle avérée dans la mise en œuvre d’un système de planification et de suivi évaluation des projets/programmes de développement dont au moins 1 an dans la gestion des projets de santé. Une expérience dans la lutte contre le Sida, le Paludisme et la Tuberculose serait un atout ;

-avoir des connaissances dans la conception, la planification, la mise en œuvre et le suivi-évaluation des projets/programmes de santé ;

-avoir une maîtrise de l’outil informatique (Excel, Word…) et des logiciels de traitement et d’analyse de donnée (DISH2) ;

-avoir une expérience de travail avec les populations clés (HSH ou PS) et/ou les ASC/RC serait un atout.

  1. Deux (2) animateurs de kiosque (H/F) basés dans les universités de Lomé (UL) et de Kara (UK)

Sous la supervision des sous bénéficiaires communautaires à Kara et à Lomé, les animateurs auront pour missions de :

-s’assurer de la disponibilité des intrants chez les paires éducateurs (PE);

-appuyer les PE dans leurs activités ;

-s’assurer que les PE disposent d’un chronogramme et mènent les activités selon leur cahier de charge ;

-apporter l’appui technique aux responsables des activités jeunes des UL/UK ;

-assister les PE pour la production de leurs rapports d’activités ;

-appuyer la médecine de l’UL et l’UK dans ses activités d’IEC ;

-assurer les activités socio-éducatives de SSR/VIH au sein de l’UL/UK ;

-collecter, valider, compiler et transmettre les rapports des PE et des services de médecine préventive de l’UL/UK et les transmettre et aux districts sanitaires et à l’assistant suivi évaluation régional du volet communautaire selon une périodicité définie ;

-servir d’interface entre les universités et le ministère de la santé et de la protection sociale.

Profil

-Avoir au minimum un BAC +3 en sciences humaines, sciences sociales, animation socio-éducative ;

-avoir une expérience professionnelle d’au moins deux (2) ans dans un poste similaire ;

-avoir une maîtrise de l’outil informatique : Excel, Word, et l’internet ;

-être dynamique, rigoureux, avec l’esprit de travail en équipe et d’initiative ;

-être disposé à travailler sous pression ;

-être capable de suivre et de signaler à temps toutes difficultés liées à l’exécution des activités ;

-avoir un sens élevé de la justice sociale, de l’équité et du genre.

-avoir travaillé dans une association /ONG est un atout.

  1. Un (1) agent de sécurité basé à Lomé

Sous la supervision de la coordonnatrice, l’agent de sécurité aura pour mission de :

-veiller à la sécurité des biens et des personnes ;

-intervenir en cas d’incident et prendre les mesures adéquates ;

-garder les accès ;

-effectuer des rondes ;

-contrôler les allées et venues ;

-rendre compte par écrit de son activité.

Profil

-Avoir au minimum le niveau BEPC ;

-avoir de solides connaissances des règles de sécurité et incendie, des techniques d’accueil, de filtrage et de self défense, des procédures d’évacuation d’un immeuble, technique ;

-avoir au moins 2 ans d’expérience dans une fonction d’agent de sécurité, de vigile.

  1. Un (1) chargé de projet basé à Lomé (CDD d’un an renouvelable)

Sous la responsabilité du Président national de la Croix Rouge Togolaise (CRT) et sous la supervision directe du secrétaire général de la CRT, le chargé de projet aura pour missions de :

-coordonner l’élaboration du plan d’action annuel du BS (bénéficiaire secondaire)/SB (sous-bénéficiaire) sur la base du budget signé de la subvention ;

-assurer la coordination des actions à mener dans le cadre du projet ;

-organiser les missions de supervision et rendre compte au bénéficiaire principal (BP) de l’état d’avancement du projet ;

-assurer la responsabilité de la mise en œuvre et du suivi des procédures administratives et financières rigoureuses et conformes aux prescriptions du manuel de procédures du BP ;

-assurer en général, la bonne gestion du projet et l’utilisation efficiente des fonds du projet ;

-assurer la rédaction régulière et ponctuelle des rapports périodiques, notamment trimestriels, semestriels et annuels d’activités du BS ;

-préparer et participer aux revues conjointes/monitorages périodiques ainsi qu’à la revue à mi-parcours du projet ;

-assurer l’élaboration d’un plan de renforcement des capacités du BS et des SSB relevant de sa responsabilité;

-coordonner et contrôler les activités administratives, techniques et financières menées par le personnel du BS et des SSB relevant de sa responsabilité ;

-assurer la gestion des ressources humaines, financières et matérielles mises à la disposition du BS ;

-signer conjointement avec le comptable du BS/SB les autorisations de décaissement de fonds et veiller au réapprovisionnement des comptes spéciaux et des autres comptes en temps opportun.

Profil

-Etre un homme ou une femme titulaire d’un Bac+5 au minimum en Sciences de santé, sciences sociales, gestion de projet ou tout autre diplôme équivalent ;

-avoir effectué une formation complémentaire en santé publique, en gestion de projet ou en planification et suivi-évaluation;

-avoir de solides connaissances dans la conception, la panification, la mise en œuvre et le suivi-évaluation des projets/programmes;

-avoir au moins 6 ans d’expérience professionnelle dans la gestion de projet ou à un poste similaire dont au moins 03 ans dans un projet de santé financé par les bailleurs externes ;

-avoir une maitrise de l’outil informatique et des logiciels de gestion de projet (Pack office notamment Excel et MS project, etc);

-une expérience dans la lutte contre le paludisme et/ou la tuberculose et le VIH serait un atout.

Compétences et expériences indispensables

-Expériences en gestion de programmes/Projets de santé (3 ans) ;

-excellentes aptitudes rédactionnelles et d’analyse ;

-expérience en élaboration/gestion d’outils liés au monitoring et à l’évaluation de projet ;

-excellentes qualités de coordination et de gestion de l’information ;

-autonomie, flexibilité, esprit d’initiative.

Compétences et expériences souhaitées

-Expérience préalable au sein d’une entité de la Croix Rouge serait un plus ;

-expérience dans le domaine de la lutte contre le Paludisme et la tuberculose ;

-expérience en accompagnement d’actions communautaires ;

-expérience des procédures de gestion du Fonds mondial.

Dossiers de candidature

Les candidats intéressés par cette annonce sont priés d’envoyer leur dossier comprenant :

-une lettre de motivation adressée au Secrétaire général du Gouvernement ;

-un curriculum vitae détaillé actualisé avec au moins 2 références professionnelles et leurs contacts (téléphone et e-mail) ;

-une copie des diplômes et attestations de travail ;

-une copie du certificat de nationalité.

Lieu et date limite de dépôt de dossiers

Les dossiers de candidatures doivent être envoyés selon les modalités et aux lieux suivants :

  1. dépôt de dossiers par voie numérique à l’adresse [email protected] au plus tard le 1er février 2019 ;
  2. dépôt par la poste à l’adresse suivante : A Monsieur le Secrétaire général du Gouvernement, BP. 1023 Lomé-Togo (suivi de l’intitulé du poste), au plus tard le 1er février 2019, le cachet de la poste faisant foi.

NB :

-Pour l’envoi par E-mail, mentionner à l’objet : «Candidature au poste de (mentionner le poste choisi)»;

-Aucun dossier de candidature ne pourra être retiré après le dépôt;

-Les candidats n’ayant pas le profil requis sont priés de s’abstenir de faire acte de candidature;

-Tout dossier incomplet sera rejeté.

La structure demanderesse peut donner suite, suite partielle ou aucune suite à la présente offre d’emploi.

Plus d'articles
George Floyd : Taclé par Booba, Kylian Mbappé répond de façon intelligente à B2O