Lutte contre Boko Haram : un jeune camerounais invente un drone solaire

Borel Teguia est un ingénieur de conception en énergies renouvelables, diplômé en 2017, de l’Ecole nationale supérieure polytechnique de Maroua. Il vient de mettre sur pied un drone solaire pour surveiller les frontières et lutter contre l’insécurité, notamment le groupe terroriste Boko Haram.

Lire aussi : Voici ce dont parle le premier film de la société de production des Obama

Âgé de 25 ans, Borel Teguia veut déjà rentrer dans le cercle des jeunes qui influencent le continent africain.

«Ayant fait mes études supérieures dans l’Extrême-Nord du Cameroun, et voyant sans cesse de nombreuses familles obligées de quitter leurs domiciles à cause de la guerre, je me suis dit qu’il fallait faire quelque chose. Parce qu’il n’y a rien de plus horrible que la guerre, et rien de plus important qu’une vie humaine. C’est ainsi que j’ai commencé à travailler sur cet engin miniature qui pourrait voler, prendre des images visualisables en temps réel, et permettre de mieux surveiller les frontières camerounaises» , a-t-il expliqué à l’agence de presse russe, Sputnik.

Son appareil est un drone à quatre moteurs symétriques les uns par rapport aux autres, comprenant une parfaite stabilité en cours de vol, et facilitant par la même occasion leur contrôle. Le drone pèse 700 g, avec une coque fabriquée à base d’aluminium et de plastique.

Lire aussi : Ghana : les banques appelées à baisser leurs taux d’intérêt pour booster le business

La différence avec les autres appareils du même type, c’est qu’il s’alimente avec l’énergie solaire. Ce qui augmente par la même occasion son temps de vol.

«Les drones civils existants ont un temps de vol relativement faible, entre 30 à 45 minutes, limitant ainsi leur champ d’application dans plusieurs domaines. Notre drone solaire pourra recharger ses batteries en cours de vol à partir de l’énergie du soleil, permettant ainsi de faire 1 h à 2 h de temps de vol» , fait savoir le jeune ingénieur.

Après avoir travaillé pour les entreprises EDC (Electricity development corporation) et Aliqo Energy Borel Teguia s’est mis à son propre compte il y a peu. En mai 2019, il a initié une levée de fonds pour développer son projet et lancer la commercialisation de son drone sur le marché camerounais et africain; l’objectif étant de réunir 500 millions de FCFA .

Lire aussi : Une mère tombe enceinte de son fils de 23 ans et décide de l’épouser

«Ce crowdfunding fonctionne très bien, car les investisseurs qui s’intéressent à ce projet innovateur sont nombreux. Un peu plus de deux mois après le lancement, nous comptons plus de 2000 investisseurs potentiels repartis sur plus de 34 pays» , se réjouit-il.

Similaires