Les menaces liées aux drogues et aux criminalités transfrontalières deviennent de plus en plus grandissantes et préoccupantes avec l’apparition de nouvelles substances psychoactives. 


Une situation qui crée de l’insécurité et hypothétique l’éducation de la jeunesse. Le Togo à la recherche d’une solution adaptée actualise son plan national de lutte contre le fléau pour la période 2020-2024. 

Lire aussi : En attente de l’épilogue du procès Gbagbo-Blé Goudé, la CPI se réorganise

Ce nouveau plan actualisé comporte le renforcement du système de coordination en matière de lutte contre la drogue, le renforcement effectif des activités de répression et d’application de la loi, le renforcement de l’aspect judiciaire. Cette nouvelle politique comprend également un système efficace et adéquat de prise en charge des usagers de drogue.

Notons qu’il est intégré au nouveau plan, aussi bien le volet de prévention, du traitement que celui de la répression.

Pour rappel, ce nouveau plan national intégré de lutte contre la drogue et le crime s’inscrit dans l’agenda 2016-2020 de la Cedeao reformulé de 2008.