in

Lutte contre le terrorisme : le MAR monte au créneau

Lutte contre le terrorisme le MAR monte au créneauLe MAR, Mouvement des Amazones de la République, un mouvement qui rassemble des femmes togolaises, a tenu ce lundi 28 mars à Lomé, un grand meeting de sensibilisation placé sous le thème : “les femmes pour l’information, l’éducation et la sensibilisation contre l’extrémisme, la radicalisation et le terrorisme”.

Présidé par M. Stanislas Bileba, Représentant du ministère de l’Action sociale, de l’Alphabétisation et de la Promotion de la Femme, il a permis d’informer des femmes ayant effectué le déplacement, sur ce fléau qui ne cesse de sévir dans le monde et surtout dans certains pays de la sous-région.

Il a également été un cadre d’échanges sur les voies et moyens à mettre en place afin de se mettre à l’abri de ce mal.

Pour Mme Rose Koudjoume, Présidente du mouvement, le terrorisme est un fléau mondial qui ne cesse de prendre de l’ampleur. Cette terreur qui était uniquement présente dans les pays européens et asiatiques, s’attaque désormais aux pays voisins, et ne cesse de grandir malgré les efforts des forces de l’ordre.

‘Nous nous sommes donc dit qu’il faut trouver d’autres alternatives. Et pour nous, la société civile doit prendre ses responsabilités. Il faut agir autrement, afin de pouvoir aider les forces de sécurité’, a-t-elle souligné.

‘Je crois que nous les femmes piliers de foyers et repères de la famille, a-t-elle poursuivi, nous devons nous impliquer davantage par la sensibilisation à travers l’éducation, puisque la frange impliquée dans ce fléau n’a pas l’âge mature. Quand il y a un changement de comportement au niveau de l’enfant, la femme peut le constater et porter l’information à qui de droit.’

‘C’est seulement par ce biais que nous pouvons aider les forces de sécurité à parfaire leur travail, et ainsi contribuer à éviter ce qui se passe actuellement dans le monde’,  a-t-elle souligné.




Ad Nunyalab


Ad Nunyalab

Le rire au service de la nation

Grupo Pefaco aux côtés du Strong man togolais