Lutte contre le terrorisme : Le Togo bénéficie d’un nouveau programme des Nations unies

De plus en plus de cibles vulnérables, y compris les sites religieux, sont visées par des groupes terroristes de différentes affiliations et idéologies.

Outre le fait de causer un grand nombre de victimes et de blessés, les attentats terroristes dévastateurs contre des cibles vulnérables perturbent la vie quotidienne, répandent la peur et, dans le cas des sites religieux, visent également les croyances, l’identité, l’histoire et la dignité des personnes.

Il est essentiel que les Etats membres des Nations Unies disposent de mesures visant à prévenir et à atténuer les dommages causés par les attentats terroristes aux cibles vulnérables, à protéger les populations, à enquêter et à réagir puis à se relever. La réponse immédiate aux attentats est cruciale pour en atténuer l’impact et, à cet égard, les dirigeants locaux, les populations et les acteurs de la société civile jouent un rôle clef.

Le défi pour les Etats est qu’il existe d’innombrables types de cibles vulnérables.

Bien que les gouvernements, y compris au niveau local, soient les premiers responsables de la protection des cibles vulnérables contre les attentats terroristes, les propriétaires et les exploitants privés de ces sites doivent également prendre des mesures pour répondre aux besoins de sécurité connexes et réduire leurs fragilités.

Il est primordial que les gouvernements centraux et locaux, les animateurs de collectivité, les acteurs religieux et les acteurs du secteur privé coopèrent afin d’identifier les moyens d’atténuer les risques et les menaces qui y sont liés et, en fin de compte, d’empêcher que de telles attaques ne se produisent. La protection efficace de ces cibles exige non seulement la mise en œuvre de mesures de protection physique, mais aussi le développement de communautés fortes et résistantes et une coopération étroite avec la société civile et les dirigeants locaux, y compris les chefs religieux.

Le Bureau de lutte contre le terrorisme des Nations Unies a élaboré un nouveau Programme mondial sur la protection des cibles vulnérables qui vise à soutenir le développement et le renforcement des capacités clefs en matière de lutte contre le terrorisme, afin d’aider certains Etats Membres à détecter, surveiller et faire reculer les menaces contre les cibles vulnérables, y compris celles associées aux pertes massives en vies humaines et aux événements suscitant la peur en ayant recours à des tactiques et des outils aussi bien traditionnels que sophistiqués.

Le Togo en est l’un des bénéficiaires.

‘Je remercie au nom du gouvernement togolais, les Nations unies pour le choix porté sur le Togo comme un des premiers pays bénéficiaires du Programme mondial des Nations unies de protection des cibles vulnérables contre les attaques terroristes’, a déclaré Robert Dussey, le chef de la diplomatie togolaise.

Il s’est entretenu hier en visioconférence avec les responsables du Bureau des Nations Unies sur le contre-terrorisme. 

Avec Republicoftogo.com

Plus d'articles
Togo / Agriculture : début de la sensibilisation sur la plateforme FertiTogo dans le Tchaoudjo