M. KPOFFON Kodzo

Psychologue de l’éducation de son état, M. KPOFON Kodzo est en service non seulement à la direction de l’Université de Lomé, mais aussi il intervient à l’Institut National de l’Education où il donne des cours de psychologie . Il nous parle de la gestion du temps qui, selon lui revêt une importance capitale puisqu’elle conditionne les résultats non seulement en fin d’année académique mais également dans tous les secteurs d’activités de la vie d’un homme.

Bonjour Mr KPOFFON et merci de nous recevoir dans vos locaux pour nous entretenir sur la gestion du temps chez l’apprenant.
Bonjour à vous, je vous remercie pour l’opportunité que vous me donner pour donner mon point de vue sur la question relative à la gestion du temps chez l’apprenant.
Quelle définition peut-on donner à la gestion du temps ?
La gestion du temps consiste à la répartition judicieuse du temps consacré à l’apprentissage de la part des apprenants dans la journée, la semaine, le mois etc.
Quel est son utilité dans la vie d’un homme ?
La gestion du temps surtout dans la vie d’un apprenant revêt une importance capitale et fondamentale dans la mesure où elle permet une meilleure répartition des tâches d’apprentissage sur le temps dont dispose l’apprenant sur la journée, la semaine et permet aussi une gestion rigoureuse du temps. Avec cette gestion, l’apprenant n’a plus la tentation de laisser certaines activités. Elle permet une inclusion rationnelle des temps de loisir (de détente) qui sont indispensables à un bon équilibre psycho-physiologique. Cette gestion permet à l’apprenant de planifier d’une manière rigoureuse, tout son apprentissage durant toute l’année scolaire ou académique.
Pour éviter d’être surpris, il faut gérer son temps. Comment le faire en tant qu’apprenant ?
Pour le faire, plusieurs facteurs entrent en jeu. D’abord nous demandons à l’apprenant de se connaître sur le plan biologique parce qu’il y a une science que nous appelons la chronobiologie, qui est un champ disciplinaire qui étudie les variations périodiques des phénomènes biologiques qui se reproduisent à l’identique eux-mêmes selon un rythme défini, prouvant que la capacité d’attention des élèves ou apprenants n’est pas la même suivant les moments de la journée. Donc l’apprenant doit se connaître et savoir à quel moment de la journée son attention est optimale pour pouvoir placer son apprentissage. Il doit aussi avoir une idée sur le temps qu’il accorde au sommeil, car c’est aussi indispensable de ne pas négliger le temps du sommeil. Il doit se connaître sur le plan psychologique, car la chrono psychologie (branche de la psychologie du temps) étudie les différents comportements périodiques au cours de la journée. C’est dire qu’il y a des temps forts de la journée où il y a une forte probabilité d’être plus efficient lors de son apprentissage. En dehors du fait que l’apprenant doit se connaître, il doit aussi maîtriser son emploi du temps académique. Sur la base de l’emploi du temps, et du temps du sommeil, il aura à calculer le capital de temps qu’il dispose pour consacrer aux activités d’apprentissage. Après ce calcul, il identifie les activités de détente qu’il aura à placer dans son emploi du temps de façon à ne pas seulement lire mais aussi à se détendre. Après, il est fondamental qu’il conçoive un emploi du temps personnel où il récapitulera toutes les disciplines au programme ainsi que les temps de loisirs. Dans la confection de cet emploi du temps, il va alterner les disciplines de grandes concentrations avec ceux qui le sont moins, en plus des moments de relaxation pour permettre aux apprentissages de s’engamer. Après avoir conçu l’emploi du temps, il doit se donner une certaine rigueur dans le respect de celui-ci. Cette assiduité qu’il se donne dans le respect de l’emploi du temps va l’amener à balayer continuellement toutes les disciplines sans laisser d’autres de coté et à être au parfum des informations qu’il reçoit dans chaque discipline de façon qu’il ne soit pas surpris par le temps et être embêté à l’approche des examens parce qu’il y à encore des disciplines dans lesquelles il ne se sent pas au point.
La mauvaise gestion du temps à-t-elle un impact sur les résultats ?
Oui, elle a un impact négatif pour deux raisons. La première est que le plus souvent, les apprenants sont surpris par le temps qui reste pour préparer les examens. Une fois qu’on est surpris par le temps, on a peur de l’examen ce qui se traduit par le stress. Pour éviter ce stress, l’apprenant doit s’organiser graduellement de façon à ce qu’il soit prêt avant les examens. La 2ème est que lorsqu’il n’y a pas de planification, ni gérance de l’apprentissage ni du temps, le plus souvent, les apprenants ont un penchant pour certaines disciplines et c’est sur ces disciplines qu’ils reviennent constamment pour faire des révisions. Or, en suivant l’emploi du temps, on est imprégné de toutes les disciplines. Alors, on a une vision complète et on avance lentement mais surement dans le programme. Alors, sur la base de ces deux raisons, nous dirons que la mauvaise gestion aura toujours un impact défavorable sur les résultats.
Au vue de tout ce que vous venez de dire, on peut affirmer que la gestion du temps est une question de rigueur et de discipline ?
Oui !la gestion du temps est une question de rigueur et d’autodiscipline de la part de l’apprenant parce qu’il est facile de faire un emploi du temps mais il n’est pas aussi facile de le respecter. Donc c’est cette autodiscipline qui permettra beaucoup d’avantage dans la vie professionnelle. La vie n’est que gestion du temps, elle est fondamentale parce qu’on ne peut pas se limiter seulement au niveau de l’apprentissage.
Votre mot de fin ?
Pour les freelearners, je leur dirai fondamentalement d’hiérarchiser leurs activités en fonction des objectifs qu’ils se sont fixés. Par exemple, s’ils ont à remplir une bouteille avec du gravier du caillou de différentes formes, je les exhorte à commencer dans l’ordre décroissant de volume caillou-gravier-sable, parce qu’en mettant premièrement le sable, il occupe toute la place et les cailloux ainsi que les graviers ne trouveront pas de place. Je mets dans les graviers et cailloux, les objectifs qu’ils se sont fixé. Ils doivent privilégier ceux qui sont fondamentaux sur les loisirs. Ils doivent savoir que l’instruction et éducation sont des priorités
Merci à vous monsieur
C’est moi qui vous remercie et vous félicite par la même occasion.
Daniel AMOUZOU-LANTA

Similaires