>

M. Pokora : « C’est sacrifier sa vie de tous les jours », la star fait une confidence inattendue

Partager l'article

Facebook
Twitter
Email

M. Pokora se prépare à dévoiler son neuvième album, Epicentre, qui annoncera une grande tournée pour ses 20 ans de carrière. Ah , oui, ça fait beaucoup et la star ne compte pas faire les choses à moitié. D’ailleurs, sur son compte Instagram, le chanteur a annoncé la pré-vente des billets de cet grand événement. « Les ami(e)s la pré-vente de la billetterie du Epicentre Tour est ouverte. Attrapez vos places ou vos packs exclusivement sur METALIVE.ART pendant 7 jours. Let’s gooooo », a-t-il écrit.

20 ans de carrière avec son lot de hauts et de bas, le teaser annonciateur de cette tournée anniversaire qui montre l’artiste gravir une montagne est plein de sens.

« 20 ans, c’est pas 10 ans. Il y en a beaucoup qui fêtent les 10 ans de carrière en étant tout en haut de l’affiche. Mais 20 ans, ce n’est pas si commun que ça, complète M. Pokora. J’ai conscience de cette chance là et en même temps, j’ai conscience de tous les sacrifices et le travail que ça a été depuis toutes ces années. C’est la famille, c’est beaucoup de temps donné aux autres et très peu pour soi. C’est sacrifier sa vie de tous les jours », a-t-il confié à RTL dévoilant le calvaire de la célébrité. « On est constamment filmé, photographié, qu’on soit d’accord ou non. Ça fait partie des choses qu’il faut accepter, ça vient avec le package de la vie publique. Mais c’est des choses qui n’existaient pas quand j’ai commencé. Donc c’est des choses qui sont venues se rajouter au package au fur et à mesure des années ».

« J’ai vraiment vécu une grosse transition dans l’industrie musicale. Quand j’ai commencé, il n’y avait pas de digital, c’était le physique. Aujourd’hui, le digital a pris le dessus. Mais, il y a aussi le téléphone portable, les photos, les vidéos et tout ça qui n’existait pas. Aujourd’hui, on a beaucoup de choses qui nous sont volées. Cet été, j’étais sur la plage avec mes enfants. Au moment où j’arrive sur la plage, il y a des regards des gens. Ils étaient dans l’eau, ils sont repartis pour chercher leurs portables, et sont revenus dans l’eau avec leurs portables pour me prendre en photo en train de me baigner avec mes enfants », confie-t-il.

« Alors, je sais qu’ils ne se rendent pas compte. 95% des gens ne se rendent pas compte. Ils font ça parce qu’ils sont excités, ils sont contents mais ça fait partie des choses qui sont difficiles pour nous, en tant qu’êtres humains. Des fois on se dit : ‘Ah ben voilà, en fait non, on va quitter la plage parce que je n’ai pas envie d’être filmé ou photographié pendant trois quarts d’heure quand je suis avec mes enfants dans l’eau !’ Ce sont des petites choses comme ça et dont je ne me plains jamais parce que, comme je le dis, ça fait partie du package. Les gens aussi doivent avoir conscience qu’il y a aussi ça [dans le métier d’artiste]. Il y a plein d’aspects positifs, mais aussi des choses très difficiles. Et c’est pour ça que c’est un métier qui demande beaucoup psychologiquement et qui est très dur et qu’il y a beaucoup d’artistes qui pètent des plombs, et il faut comprendre aussi. »

2021 © L-FRII MEDIA