M. Sid Lamrous, Maître de conférences, Université de Technologie de Belfort-Montbélliard

M. Sid Lamrous, Maître de conférences, Université de Technologie de Belfort-Montbélliard

 

M. Sid Lamrous, enseignant-chercheur à l’Université de Technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM), responsable d’une formation d’ingénieurs par apprentissage et aussi du Centre d’Innovation Pédagogique, un centre qui s’occupe de la FOAD, la Formation Ouverte à Distance au sortir de la sixième édition du Forum National de la Coopération Universitaire (FNCU).

 

M. Lamrous, quelles sont vos impressions au sortir de cette sixième édition du Forum National de la Coopération Universitaire ?

Honnêtement, j’étais surpris par la dynamique et la qualité des présentateurs, des enseignants-chercheurs ainsi que celle des étudiantes et étudiants qui ont participé à cette édition. Dans l’ensemble j’ai été satisfait. C’était très convivial, très chaleureux.  Je reviendrai volontiers pour participer à de telles manifestations.

Au cours de cette édition, nous avons assisté à de nombreuses sessions et conférences au cours desquelles des échanges très fructueux ont été faits. Quelle vision avez-vous pour la prochaine édition en termes d’amélioration ?

Pour les prochaines éditions, je souhaiterais que tout ce qui a été planifié comme actions  ou recommandations soit évalué en termes de réalisation pour savoir à quel niveau nous en sommes. Pour ce forum, je suis venu personnellement pour deux  thématiques : la co-diplômation et les formations ouvertes à distances dont je viens de faire mention. Pour les prochaines éditions, j’aimerais revenir avec les résultats en termes de réalisation.

M. Sid Lamrous, en parlant de formation à distance, quels sont les domaines dans lesquels vous intervenez ?

Nous sommes une université de technologie. En interne, les domaines couverts sont essentiellement autour des sciences de l’ingénieur et des sciences humaines. Comme exemple, nous délivrons un enseignement et une certification C2i niveau 1 (Certificat Informatique et Internet) de niveau bac+1 ou bac+2. A l’international, une partie de l’enseignement d’un master se fait à distance. Il s’agit du master « Affaires industrielles internationales » crée par l’UTBM et hébergé par l’Université de Shanghai (SHU). Nous sommes aussi partenaires du projet InnovENT-E, un projet de soutien par la formation à l’innovation dans les PME-PMI françaises pour faciliter la (re)conquête de marchés à l’export.

Ces formations à distance sont-elles disponibles actuellement ? (Si oui, comment pourrait-on postuler ?)

 

Les formations que je viens d’évoquer sont ou seront accessibles sous la condition d’être inscrit dans la formation en question au niveau de notre établissement ou de l’établissement partenaire.

Pour les cours en ligne ouverts à tous de type MOOC (massive open online course), nous participons à l’animation d’un cours sur la culture scientifique via la plateforme de France Université Numérique (FUN). Une plateforme récente dont le nombre de cours commence à abonder (http://www.france-universite-numerique.fr/).  Je citerai aussi l’Université des Sciences en Ligne (Unisciel) dont l’UTBM est membre. Le site (http://www.unisciel.fr/) regroupe un bon nombre de cours dans le domaine des sciences de l’ingénieur.

Pour finir, le but de ma visite concerne justement l’ouverture d’une licence « Multimédia, Technologies Web et Infographie » en partenariat avec l’Institut Africain d’Informatique (IAI-Togo). Cette formation sera ouverte par voie classique et par voie de l’alternance. On peut aussi s’inscrire pour une certification dans un domaine ciblé (Multimédia,  Technologies web, ou Infographie). Notre enseignement sera partagé avec l’IAI-TOGO à hauteur de 50% de temps, dont 70% de notre part sera délivré à distance. Nos enseignants viendront séjourner pendant une semaine pour faire du renforcement d’acquis et faire passer les examens.

 

Merci M. Lamrous pour vos apports lors de cette édition et à bientôt.

C’est moi qui vous remercie.

 

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Ce restaurant fait respecter les règles sanitaires avec des pandas