M. Soumaïla Coulibaly, Directeur Communication et Marketing du groupe Atlantique Télécom Togo

M. le Directeur, Bonjour.

Bonjour.

M. le Directeur Marketing et communication, au sortir du premier forum des jeunes entrepreneurs togolais, un forum ayant impliqué réellement ces jeunes ; quelles impressions avez-vous de ce nouveau Togo  qui est en marche ?

J’avoue que ça a été trois jours intenses, des moments au cours desquels nous avons été séduits par ces jeunes et par le leadership qu’ils ont eu en présentant leurs  inventions. Cela prouve qu’il existe réellement un potentiel au niveau de cette jeunesse et qu’il faut mettre en place des structures pour les accompagner au bout de leurs projets. Nous avons pu découvrir l’ingéniosité et l’innovation que recouvraient la plupart des différents projets. Personnellement, j’ai été séduit.

 

Moov Togo a soutenu ce forum et a récompensé M. Sam Kodo l’inventeur du ‘Lifebook’, un ordinateur  multimédia à bas coût, meilleur projet d’innovation numérique 2013. Qu’est-ce qui  a motivé votre choix ?

Il faut savoir que Moov est une marque jeune et donc la jeunesse est une cible importante dans toute notre stratégie. Nous voulons être proche et être la marque préférée des jeunes. Tout ce qui touche à la jeunesse nous interpelle donc… Quand nous avions été sollicités pour participer au forum des jeunes entrepreneurs, nous avons voulu tout de suite aller sur l’innovation, qui est un levier important dans la création de valeur. L’innovation fait partiedes valeurs de notre marque. Sur le marché, nous essayons de garder le « lead » sur l’innovation pour que les jeunes puissent venir à nous dans tout ce qu’ils font. Cela a été la raison de ce prix Moov d’innovation numérique qui a récompensé M. Sam Kodo avec son projet ‘Lifebook’, que nous allons essayer à notre manière de soutenir et encadrer pour qu’il puisse aboutir.

 

Quel message avez-vous pour ces jeunes qui hésitent à faire ce pas vers l’entrepreneuriat ?

Mon message est clair, il n’y a pas de niveau pour entreprendre, qu’on soit étudiant ou pas, qu’on ait été  à l’école ou non. Nos économies ont beaucoup de secteurs porteurs, il faut seulement accepter de prendre le risque d’entreprendre. Ce n’est pas seulement dans les bureaux que l’emploi se trouve. Le petit entrepreneur du quartier qui a sa petite unité de production ou qui fait son petit commerce arrive à s’en sortir. Il faut donc faire en sorte que les jeunes s’intéressent à l’entrepreneuriat en les incitant et en les accompagnant. C’est pour cela que des initiatives de structures d’accompagnement ont vu le jour comme en témoigne  le FAEIJ dédié aux jeunes entrepreneurs.

La population togolaise est constituée en majorité de jeunes et si les jeunes se mettent aujourd’hui à entreprendre, ils constitueront donc un tissu économique dont le Togo aura besoin pour espérer être un pays émergeant demain.

 

Moov Togo entend faciliter la vie aux étudiants par la signature ce mois d’une convention de partenariat avec l’Université de Lomé. Pourriez-vous présenter aux internautes ce service ?

Nous avons signé il y a de cela une dizaine de jours un partenariat avec l’Université de Lomé qui permet de simplifier la vie aux étudiants. Les années passées, il fallait faire la queue et perdre du temps dans les banques avant de payer son inscription. Nous avons donc mis en place un système de paiement via le service FLOOZ de sorte que l’étudiant qui fait sa préinscription en ligne sur le site internet de l’Université de Lomé (www.daas.univ-lome.tg) puisse payer juste à travers son compte FLOOZ. Plus besoin de sortir de chez soi pour faire tout le processus d’inscription à l’Université. Avec le numéro matricule pour les anciens étudiants et le numéro de table du baccalauréat pour les nouveaux étudiants, ils pourront payer les droits d’inscription via leur compte FLOOZ. C’est donc une simplification dans tout le processus d’inscription.

 

M. le Directeur, nous sommes pratiquement à la fin de cet entretien. Puissions-nous le clore par un mot d’espérance. Quel est votre vœu le plus cher à l’endroit de la jeunesse Togolaise ?

Mon vœu le plus cher à l’endroit de cette jeunesse, c’est beaucoup plus de responsabilité et de prise de conscience de leur potentiel, ce qui les amènera à envisager les choses autrement. Ils sont eux-mêmes maîtres de leur destin, ils ont un potentiel à faire valoir. Qu’ils prennent beaucoup plus d’initiatives pour essayer d’aller à la réalisation des projets personnels qu’ils ont. La vie est faite de détermination, avec cette détermination et cette fougue qu’on connait à la jeunesse togolaise, ils peuvent arriver à déplacer des montagnes.

 

M. le Directeur Communication et Marketing de l’Atlantique Télécom Togo, L-Frii vous remercie et à bientôt.

 


Phone Promo TG

Performances Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
Pirates des Caraïbes : Disney ferme définitivement la porte à Johnny Depp